NEWS 
SEPTEMBRE 2008

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Septembre 2008

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

*  Gérard Le Fur, démis de ses fonctions de D.G. Groupe de SANOFI-AVENTIS, remplacé par Chris Viehbacher, venu de GlaxoSmithKline
[Analyse : ce n'est pas le lieu ici de commenter une décision-information, certes majeure, mais de nature interne (même si les médias ne s'en sont pas privés, pour tout et n'importe quoi) ; il reste quelques faits "durs" : (1) en France sauf les exceptions notables de L'Oréal et AXA, la supposée vertueuse transition entre un Patron dit légendaire, devenu Président du CA, et un dauphin D.G. nouveau CEO, est un échec patent, (2) le choix d'un remplacement hors du sérail et hors France n'est pas une orientation anodine par les grands actionnaires (Total et L'Oréal, qui sont en plein désengagement) et le changement de culture(s) potentiel est rempli d'incertitudes, (3) la stratégie à 10 ans de Sanofi-Aventis a besoin d'un pilote clair, et la communication d'une nouvelle stratégie fondée sur la para-pharmacie à partir d'une petite acquisition Australienne est symptomatique de la confusion]

* Baisse de prix autoritaire sur les nouveaux médicaments génériques à partir de 2009
[Analyse : le Comité Économique des Produits de Santé (CEPS) a décidé de plusieurs mesures permettant à l'Assurance maladie d'économiser environ € 75 Millions par an, et en particulier, le prix de négociation de départ d'un générique devient 55 % inférieur au princeps (avant : 50%), les groupes génériques du répertoire ont 18 mois pour atteindre le taux de substitution de 60 % et éviter la menace d'un TFR (avant : 24 mois), à cette date fatidique, une baisse des prix autoritaire de 7 % s'applique automatiquement (avant : 4%) pour les génériques, et de 12.5% pour le princeps correspondant (avant : 10%) ; ces décisions, après des baisses autoritaires générales début 2007, reviennent à mettre sous tutelle financière les fabricants de génériques en France au fur et à mesure que leurs comptes deviennent bénéficiaires, l'État considérant que c'est lui qui crée leur marché]

Politique et économie de la Santé

* PLFSS 2009, une nouvelle année de transition, avant peut-être des décisions importantes de financement en 2010 
[Analyse : avec un Ondam à +3.1% pour la ville et l'hôpital (parallèlement), la croissance des dépenses paraît plus réaliste que par le passé (même si encore en deçà de la tendance structurelle), ce qui l'est beaucoup moins, c'est la croissance des recettes, compte tenu de la crise financière mondiale à répercussions économiques décalées, et donc le déficit prévu ; ce nouveau PLFSS est dans la lignée des précédents -nouvelles recettes de poche, essai d'écrasement de la pédale de frein pour les dépenses via tous les acteurs ; au menu des mesures nouvelles qui marquent un point d'inflexion : € 1 Milliard de reversements par les complémentaires santé (selon une logique semblable aux mesures envers les génériqueurs), un devis obligatoire pour les médecins à partir de € 70 (à partir d'abus reconnus des radiologues, des ophtalmologues, et des dentistes... mais conséquences d'erreurs passées), fin de la liberté d'installation pour les infirmières (trop nombreuses dans le Sud de la France), prélude à une mesure semblable envers les médecins, incitation de plus en plus contraignante au passage obligé par le médecin (généraliste) traitant (avec nouvelle diminution de la prise en charge en cas de défaut), contrats individuels à la performance avec les médecins (encore flous) ; à noter (inexcusable parce que transfert aux générations futures d'erreurs passées) : la Caisse d'amortissement de la dette de la Sécurité sociale (Cades) reprend l'intégralité de la dette accumulée par les branches maladie et vieillesse, ainsi que des recettes du Fonds de solidarité vieillesse (FSV), soit € 27 Milliards]
                    + Novembre 2008 : finalisation de la LFSS 2009, au terme d'un intense travail parlementaire (nouveautés : sur-taxation des alcools forts, fixation à 1 % du taux de la contribution sur le CA des entreprises pharmaceutiques au titre des années 2009, 2010 et 2011, extension des règles d'inscription des médicaments au répertoire des groupes génériques, recours à la dénomination commune internationale (DCI) pour les médicaments, mais seulement ceux pour lesquels il existe un groupe générique, obligation de télétransmission avec une taxe forfaitaire pour les médecins récalcitrants, mise en œuvre de la transmission directe des factures des établissements de santé vers les caisses CPAM au 1er juillet 2011]

* Assurance-maladie : la Cour des comptes prône une reprise en main par l'État
[Analyse : à partir de constats d'échecs (Ondam systématiquement dépassés, économies potentielles largement surestimées) ou de non-respect d'engagements, entre les professions de Santé et l'UNCAM, la Cour des comptes recommande que l'État pilote directement la gestion de l'Assurance-maladie ; et notamment, réexamen des dispositifs de régulation des soins de ville (politique conventionnelle), caractère vraiment opposable de l'objectif de dépenses, encadrement des revalorisations tarifaires, avec le spectre des lettres clés flottantes, toujours brandi (puis retiré) ; depuis la Loi d'Août 2004, la tendance va progressivement dans ce sens, via une instrumentalisation des partenaires sociaux (en parallèle avec la montée des prélèvements hors employeur pour les recettes) : la prochaine étape dans ce sens pourrait être la Loi de régionalisation et d'articulation des soins, déjà dite Loi Bachelot (en cours d'arbitrages complexes)]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par le Japonais SHIONOGI de l'américain SCIELE PHARMA, pour US$ 1.5 Milliard, soit 30 fois les bénéfices et +61 % par rapport à la clôture, via une OPA amicale
[Analyse : après les leaders Takeda, Astellas et Daiichi-Sankyo, le groupe Shionogi (C.A.: environ US$ 2 Milliard), historiquement fort dans les antibiotiques et aujourd'hui focalisé sur les médicaments contre les anomalies cardio-vasculaires et les désordres métaboliques, met un pied sur le marché US via une entreprise de taille modeste ; fondée en 1992, Sciele atteint en 2007 un C.A. de US$ 382 Millions (+ 35 %), pour un bénéfice net de US$ 45 Millions, stable, avec une équipe commerciale de 770 personnes, et des produits misant sur des formes galéniques améliorées]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Christophe Viehbacher, chez SANOFI-AVENTIS HQ, D.G. Groupe (le 1er Décembre 2008, en remplacement de Gérard Le Fur)
[Analyse : auparavant, GLAXOSMITHKLINE HQ, President US Pharma Sales, puis Senior V.P. Amérique du Nord (2002 - 2008), plus Administrateur Groupe (2008), GLAXOSMITHKLINE HQ, President Europe Pharma Sales (2001 - 2002), GLAXOWELLCOME France, P.-D.G. et Directeur de l'Europe Continentale (1997 - 2000), GLAXOWELLCOME France, D.G. (1996 - 1997), GLAXOWELLCOME HQ, Merging Operations Director (1996), WELLCOME Canada, President (1993 - 1995), WELLCOME Allemagne, Directeur Financier (1988 - 1993); Né en 1960 au Canada, Queen’s University (Expert Comptable), Président LIR (1999 - 2000)]

* Philippe Lamoureux, au LEEM, D.G. et Vice-président délégué (en remplacement de Bernard Lemoine, à qui nous souhaitons une excellente retraite... active, puisqu'il intègrera une fonction exécutive au MEDEF et deviendra conseil de grands Labos)
[Analyse : auparavant, ÉTAT, INPES, Directeur (2002 - 2008), ÉTAT, Directeur adjoint de cabinet du Ministre délégué à la Santé, Bernard Kouchner (2001 - 2002), ÉTAT, Conseiller Technique auprès de la Ministre de l'Emploi et de la Solidarité, Martine Aubry (PS) (1998 - 2000), ÉTAT, Agence du Médicament, Secrétaire général, puis Directeur auprès du D.G. (1993 - 1997), ÉTAT, Conseiller Technique auprès du ministre de la Santé et de l'Action humanitaire, Bernard Kouchner (1992), ÉTAT, IGAS, Inspecteur ; Né en 1959, Maîtrise d'économie (politique et conjoncture économique), Maîtrise de droit privé (droit des affaires et fiscalité), Université de Paris I (Panthéon - Sorbonne), ENA (1989)]

* Emmanuel Blin, chez B.M.S. France, Vice-président Opérations Commerciales
[Analyse : auparavant, B.M.S.-UPSA France, Vice-président, Directeur des Opérations Ville (2007 - 2008), B.M.S. Autriche, D.G. Autriche et Europe centrale (2006 – 2007), B.M.S. Hongrie, D.G. Hongrie, Roumanie et Bulgarie (2003 – 2006), B.M.S.-UPSA France, Directeur Ventes cardiovasculaires, de Zone Sud (2001), BMS HQ (USA), Directeur Operational Effectiveness International Medecines (1999 – 2001), B.M.S.-UPSA France, Directeur de l'administration des réseaux UPSA (1997 – 1999), BOSSARD-GEMINI Consulting, Consultant senior Pôle Santé (1994 - 1997), SANOFI Turquie, Chef de Projet (1992 - 1994); Né en 1970, ESSEC]

* Jehan-Yves Drouin, chez BMS France, Vice-président, Market Access
[Analyse : auparavant, B.M.S.-UPSA Europe, Vice-Président Immunologie, B.M.S.-UPSA Europe, Vice-Président Franchise Douleur, zone Europe, Intercontinental (1999 - ), B.M.S.-UPSA France, Directeur Développement (1995 - 1999), B.M.S.-UPSA France, Manager développement pharmaceutique UPSA (1987 - 1995), RHÔNE-POULENC SANTÉ, Développement pharmaceutique, AP-HP, Chercheur Pharmacologue ; Pharmacie (Docteur, Paris XI)]

* Yves Champey, au GENETHON (AFM), Président 
[Analyse : auparavant, G1J (GENOPÔLE ÉVRY), Président du Conseil d'Administration et Conseiller du D.G., Pierre Tambourin, DNDI (Drug for Neglected Diseases Initiative), Président (2003 – 2007), RHÔNE POULENC SANTÉ, puis R.P.R. H.Q., Senior Vice-Président Development (puis en retraite), PFIZER France, Directeur Médical, MILES France ; Médecine (Docteur, Paris, 1962)]

* Steven Flostrand, chez CEGEDIM-DENDRITE, Senior Director, Global Marketing
[Analyse : auparavant, STRAT'X, Senior Consultant (2005 - 2008), SANOFI-SYNTHÉLABO USA, Senior Marketing Manager (2004 - 2005), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Marketing Excellence Coordinator (2001 - 2004), APTILON HEALTH France, European Customer Solutions Manager (2000), COCA COLA Canada, Marketing Manager (1997 – 1999), SMITHKLINE BEECHAM Canada, Development Manager (1995 – 1996), SMITHKLINE BEECHAM Canada, Management Trainee (1993 – 1994) ; Né en 1969, University of British Colombia (Canada, Bachelor of Commerce) 1991, University of Copenhagen (Business Program) 1992, MBA 2000]

Relation Client

*  3ème AUDIT des sites Internet Pharma en France par Pharmaclient
[Analyse : après 2 audits en 2004 et 2006 (et des Internet d'Or attribués respectivement à Roche et GSK), le 3 ème audit réalisé entre 2007 et 2008 est lancé en souscription auprès des entreprises de la Pharma au sens large -éthique, OTC, génériques, façonnage, dispositifs, parapharmacie (un rapport de près de 200 pages avec 187 sites potentiels et 148 sites analysés) ; l'attribution de l'Internet d'Or 2008 va à 2 sites impossibles à départager, excellents et aussi complémentaires sur certains aspects (donc il y a encore un peu de marge de progression): GSK (déjà couronné en 2006, webmaster Fabrice Vezin) et WYETH (webmaster Vincent Varlet, un pionnier du Web Pharma puisqu'il était à l'origine du site Bipmed pour les médecins), en toute objectivité (pour les lecteurs dubitatifs, Pharmaclient n'a jamais eu de mission auprès d'eux)... Félicitations à ces 2 pros reconnus. D'après les différents types de business en Pharma, des nominations spécialisées sont attribuées à URGO, NOVO NORDISK, COLOPLAST, LA ROCHE-POSAY, PONROY, BOIRON, ABBOTT, PEROUSE, BRAUN (B.BRAUN), EA-PHARMA, GIBAUD, NOVAGALI, BIOGARAN ; suivent une trentaine de sites réussis et performants qui ont pu être handicapés par des choix malheureux, quelques fautes pénalisantes, ou un référencement insuffisant sur des mots clés (notamment les suivants immédiats comme SANOFI-AVENTIS-SANTEA, ASTRAZENECA, PFIZER, ROCHE PHARMA, MSD CHIBRET + UNIVADIS, B.M.S.), voire un trafic limité ; le rapport qui inclut dans l'analyse quantitative tous les types de sites (corporate, produits, pathologies et professionnels) souligne aussi que les meilleurs sites se situent, pour la première fois, au même niveau de qualité que les sites Grand Public hors Pharma et qu'en Pharma les leaders sont maintenant bien établis et tirent vraiment les bénéfices de leur politique pro-active vis-à-vis d'Internet en France, et surprise, met en évidence la belle réussite de beaucoup de sites Biotech (avec peu de moyens financiers)...et les trois quarts du rapport portent sur un véritable benchmarking des sites selon les différentes dimensions clés et notamment les contenus, leur actualisation, et l'interactivité-réactivité, sans oublier les stratégies gagnantes et les technologies (ergonomie, référencement, ...) et sur une analyse de chaque site dans les détails avec ses qualités, ses défauts, ses innovations, ses originalités, ses bugs]

* Une norme ISO pour la sécurisation des données de santé
[Analyse : en marge des initiatives (encore au stade bêta) envers le lancement de gestionnaires de dossier médical en ligne tel que Microsoft Healthvault et Google Health, la mise en place d'une norme ISO destinée à la gestion de la sécurité de l'information relative à la santé, est maintenant une réalité ; au menu, les précautions à prendre et les règles de bonnes pratiques concernant la gestion des informations médicales, quels qu'en soient la forme, le support utilisé pour les stocker/afficher/transmettre ; la démarche n'est pas anodine au moment où éclatent des scandales de données perdues dans la nature (2.2 Millions de dossiers médicaux en Grande-Bretagne, perte ou détournement aux USA) ou bien notoirement mal protégées (le DMP Français lors des expérimentations, aujourd'hui en stand-by nuageux)]

Internet en Santé

* Refonte réussie de SANTÉ PRATIQUE, un site d'information médicale et de prévention en Santé Publique
[Analyse :  principalement destiné au grand public (avec un secteur Pro), certifié  Hon Code (mais qui ne l'est pas?), le site permet d'approfondir ses connaissances sur les maladies, les médicaments et les  problèmes de santé spécifiques aux enfants, femmes enceintes ou aux seniors, grâce à des vidéos, des tests, des jeux pédagogiques, et des articles sérieux ; édité par la société IDS France, fondée à Paris en 1993 et dirigée par Frédéric Faurennes, qui vise l’accompagnement des médecins, des pharmaciens et autres professionnels de santé, dans leur mission d’éducateurs santé, ainsi que le développement de solutions innovantes et performantes pour la promotion de la santé, en s’appuyant sur un réseau 18 000 professionnels de santé partenaires ]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Diminution de 4 points, de 32 à 28 %, du ratio d'accès direct au spécialistes
[Analyse : selon un rapport de l'IRDES qui analyse l'évolution des modes d'accès aux spécialistes en 2006, la création du médecin traitant par la Loi d'Août 2004 a impacté sensiblement les comportements des Français (et la tendance devrait s'accentuer avec les mesures de moindre remboursement de 2008 renforcées avec le PLFSS de 2009) ; cette baisse générale cache des écarts considérables selon spécialité : particulièrement forte en dermatologie (- 33 %) et ORL (- 58 %), pour lesquelles l'accès direct était important en 2004, et également significative pour la psychiatrie chez les adultes ainsi que pour la cardiologie et la radiologie où l'accès direct est cependant de plus faible ampleur ; en plus, l'étude montre que 13 % des consultations de spécialistes sans accès direct spécifique, réalisées pour des patients ayant pourtant désigné un médecin traitant, ne respectent pas le parcours de soins coordonnés (alors que la CNAMTS estimait le phénomène à 2 %)]

Gadgets de l’e-humain

* 10ème anniversaire (seulement) pour GOOGLE, fêté avec le lancement de Google phone, un téléphone mobile équipé de touches tactiles
[Analyse : le 7 Septembre 1998, Google Inc. est créée par Larry Page et Sergey Brin, pour devenir en 10 ans THE succès mondial du web, la référence des moteurs de recherche et des liens sponsorisés, avec un modèle économique inimaginable alors ; en 2008, Google est incontournable, via son inaltérable moteur (et ses nouvelles suggestions instantanées), ses logiciels de bureautique, de collaboration et de cartographie accessibles en ligne (Docs, Apps, Maps, Earth, etc.), son recensement des Blogs, des Images, des Vidéos, et son tout nouveau navigateur Web (Chrome, seulement pour Windows Vista), et s'étend tous azimuts pour concurrencer Microsoft sur le terrain des solutions d'entreprise de nouvelle génération (y compris dans le CRM avec une alliance récente avec le leader US des solutions locatives Salesforce.com, ou la notation des médecins via Google Maps, ou les dossiers médicaux électroniques, et de façon inattendue pour concurrencer Apple contre l'iPhone avec Google phone et un OS baptisé Android pour téléphone mobile ; enfin, terminons par quelques chiffres : selon les derniers comptes publics de Google Inc., le C.A. est de US$ 20 Milliards, le bénéfice net de US$ 4.85 Milliards, et la valorisation boursière, depuis entrée en bourse en Août 2004, est de US$ 142 Milliards (par comparaison, Microsoft, fondée en 1975, a généré un C.A. de US$ 60 Milliards et un bénéfice de US$ 17.6 Milliards avec une valorisation un peu supérieure!)]

* Irruption nouvelle des OS Web (bureaux virtuels), en concurrence de MS Windows
[Analyse : une tendance inattendue, tant l'omniprésence de Microsoft avec Windows est patente, et la pénétration de Linux faible (hormis secteur professionnel), mais dont l'origine puise dans les développements du Web 2.0 ; en pratique, Windows est remplacé par une fenêtre présente sur le Web avec des fonctions en ligne d'annuaires de gestion des contacts, de messagerie instantanée, de gestion des utilisateurs, de flux RSS, de liens automatiques aux réseaux sociaux, de synchronisations, et, bien sûr, l'accès aux logiciels du disque dur ; une bonne vingtaine de ses outils d'un nouveau type est en développement, à des stades divers (certains, mais peu, étant payants, d'autres avec des modèles économiques à la Google) : par exemple, GlideOS, Purefect ( réussi), DesktopTwo, iCloud, Exo Platform, G.ho.st (très orienté Web 2.0), WebOS, Fenestela, EyeOS, etc... A découvrir (y compris sur le plan esthétique)]

Divers

* Voir la vie en rose et conserver une activité professionnelle permet de vivre mieux et beaucoup plus longtemps, selon des experts du «vieillir jeune», au cours d'un symposium de l'UNESCO
[Analyse : outre les conseils pour une meilleure hygiène de vie - avoir une activité physique et intellectuelle, manger sainement, éviter le soleil, la cigarette et l'alcool, etc. -, les experts ont insisté sur une dimension plus irrationnelle du bien vieillir, liée au moral, avec une corrélation scientifique entre longévité et désir de prendre la vie du bon côté (être vraiment optimiste, avoir une joie de vivre, afficher la gaieté, mais aussi maintenir des projets y compris professionnels, dit Françoise Forette, directrice de la Fondation Nationale de Gérontologie, ajoutant que les métiers qui demandent énormément intellectuellement sont ceux qui permettent la meilleure conservation des fonctions cognitives)... Le cerveau, plus on s'en sert, plus on repousse les risques des maladies dégénératives comme Alzheimer... alors, tout de suite les bonnes résolutions !]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017