NEWS 
MARS 2008

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Mars 2008

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

Bristol-Myers Squibb veut céder sa division Grand-Public de laits pour bébés
[Analyse : dans le cadre d'un recentrage complet sur ses activités Pharma et d'une restructuration globale pour de meilleurs ratios financiers, BMS envisage de céder Mead Johnson qui produit notamment la belle marque Enfamil, sachant que Convatec, la division de produits à usage unique est déjà en vente depuis quelques semaines ; pour Mead Johnson Enfants, estimée entre US$ 7 et 9 Milliards, les candidats naturels sont les grands groupes agroalimentaires comme PepsiCo, Danone (qui vient de racheter le Hollandais Nutricia), Nestlé, Kraft Foods et Heinz, ou bien, les Pharma ayant des activités alimentaires, notamment J&J, GSK et Novartis (déjà acquéreur de la division nutrition adulte de BMS en 2003) ]

* Comparaison Européenne des modalités d'exercice officinal : la France et l'Espagne côte à côte
[Analyse : dans le cadre de Pharmagora, et des questions essentielles sur la propriété du capital, le monopole pharmaceutique et le maillage géographique, considérés comme «irréfragables» par le pouvoir politique et comme non-négociables par les syndicats officinaux, un éclairage sur 3 pays comparables a montré que, loin des querelles nombrilistes et anti-commission Européenne, la véritable solution se trouve chez les Pharmaciens eux-mêmes par des actions exemplaires pro-actives (et non arc-boutées sur des acquis) ; en Italie où l'automédication est passée en grande consommation début 2007, les Pharmaciens ont maintenu leur clientèle (seulement 3% de PDM perdus, pour la Para et les Grandes surfaces), en démontrant la valeur de leurs conseils, leur capacité à offrir une gamme complète (et pas seulement les produits à très gros volumes), et des prix raisonnables (un delta moyen de seulement 20%, soit 6.2 € l'unité, contre 5.2 € en grande surface) ; a contrario, en Allemagne, c'est la confusion totale, avec un rôle émergent des droguistes (chaînes DM ou Schlecker, via le mail-order avec la Hollande, pays limitrophe), avec des pharmacies discount, et des pharmacies sous enseigne Doc Morris (Internet, acquis par le grossiste Celesio-OCP) ; en parallèle, et malgré des tentations d'éclatements liées à la régionalisation du système de soins, l'Espagne est dans un schéma très semblable à la France, qui mise sur l'accompagnement responsable des patients et du Grand Public (et une forte mobilisation envers les campagnes de Santé Publique)... tout en sachant que la prochaine étape, c'est la décision de la CJE concernant le capital des pharmacies en Allemagne et Italie, début 2009]

Politique et économie de la Santé

* Ralentissement des dépenses d'Assurance Maladie, suite aux franchises médicales
[Analyse : les dépenses de médecine libérale (soins de ville) du régime général n'ont augmenté que de 0.1 % en Février (vs. 2007), dont +0.2 % en honoraires médicaux et -3.6 % en médicaments, après une baisse de 4.3 % en Janvier ; même en tenant compte d'une pathologie faible, ce n'est pas une surprise, car dans tous les pays où ce dispositif a été mis en place, une baisse de la demande a été constatée... mais une baisse très temporaire, si bien que les déclarations politiques indiquant que la réforme majeure du financement serait reportée «au premier semestre 2009» sont préoccupantes (avec, alors, des mesures correctrices imposées à l'Industrie, probables pour le PLFSS 2009]

* Politique de Santé et proximités : les enjeux du chantier des ARS, débat ACIP-ESSEC-QDM avec Mme Bachelot, Ministre de la Santé
[Analyse : les Agences Régionales de Santé, voilà un chantier majeur, re-structurant, et qui sur le principe recueille un large consensus pour permettre une meilleure coordination hôpital-ville (contrer l'hospitalo-centrisme) et une médecine de proximité sur des bassins homogènes et gérables de population, dans le cadre d'une politique territoriale unifiée, déconcentrée et simplifiée du système de soins (y compris le médico-social) ; la Ministre s'est prononcée pour une acceptation large du concept des ARS (suivant ainsi le rapport Ritter), mais sans agence nationale chapeautant les ARS (le Ministère de la Santé pilotant par fonction naturelle) ; le consensus n'est cependant qu'apparent pour les modalités (et les différences apparaîtront sans doute avec la concertation programmée à partir de mi-Mai et au moment du projet de Loi à l'Été), notamment en termes de plus d'étatisation (et moins de paritarisme), de financement, et surtout de gouvernance... se rappeler qu'initialement, en 1997, les ARH se voulaient décentralisatrices avec des directeurs décisionnaires, véritables pro-consuls, mais que très vite la reprise en main centrale est devenue la règle]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par TAKEDA des 50% de la J.V. TAP PHARMACEUTICALS, aux USA avec Abbott, pour € 3.2 Milliards
[Analyse : déjà depuis un certain temps, Takeda, le 1er laboratoire Japonais et l'un des 20 leaders mondiaux, voulait voler de ses propres ailes (comme c'est déjà le cas en France depuis 1999, après une J.V. semblable avec Roussel, créé en 1979) ; la J.V. Américaine avec Abbott a, elle, été fondée en 1977 : le deal est complété par la cession à Abbott du Lupron (analogue LHRH) ; Takeda accède ainsi à une position de leader aux USA (y compris avec sa filiale en propre) et c'est le premier Japonais dans ce cas, bien en avance sur ses concurrents Astellas (fusion de Yamanouchi et de Fujisawa) et Daiichi-Sankyo ; à noter que l'offre est d'autant plus recevable pour Abbott que le premier produit de la J.V., Prevacid (Ogast/Lanzor, en France), un inhibiteur de la pompe à proton, va perdre son brevet, pour un CA de près de US$ 2 Milliards]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Christophe Weber, chez GLAXOSMITHKLINE HQ, comme Senior Vice-President Asie-Pacifique (à partir de l'Été 2008) 
[Analyse : auparavant, GLAXOSMITHKLINE France (GSK), P.-D.G. (2003 - 2008), GLAXOSMITHKLINE HQ (USA), Vice-President, Competitive Excellence (2003), GLAXOSMITHKLINE France (GSK), Vice-Président et Directeur des Opérations (2000 - 2002), SMITHKLINE BEECHAM Suisse, Managing Director (1999 - 2000), SMITHKLINE BEECHAM HQ (Londres), Directeur Marketing Europe (1998 - 1999), SMITHKLINE BEECHAM France, Area Manager et Acting National Sales Director (1995 - 1998), SMITHKLINE BEECHAM France, Manager Marketing Stratégies et New Business Development (1993 - 1995), RHÔNE POULENC RORER Australie, V.M., puis Product Manager (1991 - 1993) ; Né en 1966, Pharmacie (Docteur en Pharmacie et en Pharmacologie), Master of Pharmaceutical Marketing (Université de Lyon - 1991), Master of Accounting and Finance (France - DECF-1990)]

* Lydie Roux, chez M.S.D. France, comme Directeur de la Communication et des Relations Scientifiques 
[Analyse : auparavant, IMA ASSURANCES MUTUELLES, Directeur du Développement International (2007), ARTHUR D. LITTLE France, Senior Consultant Global Marketing (2001 - 2006), YVES ROCHER, Marketing, Communication, Développement International (1998 - 2001), YVES ROCHER, Manager Marketing Europe et Asie (1996 - 1998), YVES ROCHER, Chef de Produit (Amérique Sud) (1993 - 1995) ; Née en 1968 (estim.), Biochimie (Mastère, Paris, 1992), Sup de Co (Tours, 1994), MBA Chicago (2008)]

* Christophe Hubert, chez MERCK-SERONO France, comme D.G. Théramex 
[Analyse : auparavant, MERCK-SERONO (MERCK KGaA) France, Directeur B.U. Fertilité et Endocrinologie (2007 - 2008), MERCK SANTÉ (MERCK KGaA), Directeur des Opérations Pharmaceutiques (2006 - 2007), MERCK KgaA (HQ, Allemagne), Directeur de Zone Asie pacifique (2003 - 2005), MERCK KgaA (HQ, Allemagne), Coordinateur du Comité Exécutif de la division Pharma Ethique (2002 - 2003), MERCK LIPHA SANTÉ, Chef de Produit (1995 - 2002), LILLY (ELI LILLY) France, Visiteur Médical et chargé d'Études de Marché (1990 - 1995), Né en 1968, Sup de Co (Tours)]

* Jérôme d'Enfert, chez ROCHE France, comme Directeur médical 
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS HQ (France), Directeur des Affaires Médicales Internationales (2004 - 2008), AVENTIS HQ (France), Directeur des affaires médicales zone Europe (2003 - 2004), AVENTIS France, Directeur Médical (2001 - 2003), H.M.R. Japon, Directeur de la R&D (1998 - 2001), H.M.R. USA, Senior vice-président et Directeur du marketing international (1995 - 1998), ROUSSEL-UCLAF (HOECHST), Directeur B.U. anti-infectieux (1992 - 1995), ROUSSEL, PHARMUKA ; Né en 1951 (estim.), Médecine (Docteur)]

* Frédéric Babin, chez IPSEN, comme Vice-Président Exécutif des Ressources Humaines
[Analyse : auparavant, WAGON, Directeur des Ressources Humaines, AIR LIQUIDE, Directeur des Ressources Humaines, HILL-ROM, Directeur des Ressources Humaines Europe, P.M.S.V. (RHÔNE POULENC SANTÉ) et PASTEUR VACCINS ; Né en 1961 (estim.), Droit des affaires (Maîtrise , Paris II-Assas) et Droit du travail (DEA)]

* Yves Romestan, chez ALLIANCE BOOTS, comme Directeur de la Communication
[Analyse : toujours, ALLIANCE HEALTHCARE, Directeur de la Communication (2004 - ), BOUYGUES CONSTRUCTION, Directeur de la Communication (2000 - 2003), BRANDT, Directeur de la Communication (1999 - 2000), LAFARGE, Directeur des relations extérieures (1993 - 1999), CEA, Chef du service information-presse (1990 - 1992), TOTAL France, Responsable des relations presse (1979 - ) ; Né en 1956 (estim.), Science Po (Paris), Droit public (licence)]

* Benoît Gallet, au LEEM, association TULIPE (aide d'urgence), comme Président 
[Analyse : toujours, B.M.S. France, comme Directeur de la Communication et des Affaires Corporate (2004 - ), B.M.S.-UPSA France, Directeur de la Division UPSA Douleur - Neurosciences (2000 - 2004), B.M.S. France, Directeur Infectiologie Hôpital (1997 - 1999), B.M.S. France, Vice Président Marketing (1995 - 1997), BRISTOL France, Directeur de Gamme, puis de Marketing (1991 - 1994), BRISTOL France, Chef de Produit Elisor (1989 - 1991), SERVIER, Chef de Produit (1987 - 1989), CABINET, Médecin Généraliste (1980 - 1987) ; Né en 1953, Médecine (Docteur, Paris VI)]

* Sydney Taurel, en retraite... que nous lui souhaitons cordialement longue et heureuse (et musicale), comme tous les anciens de Lilly France (toujours Président du C.A. Groupe, jusque fin 2008)
[Analyse : auparavant, LILLY (ELI LILLY) HQ, C.E.O. (1998 - 2008), LILLY (ELI LILLY) HQ, Executive Group Vice President (1992 - 1998), LILLY (ELI LILLY) HQ, Executive Vice President Pharma International (1986 - 1991), LILLY (ELI LILLY) HQ, Executive Vice President International (1984 - 1986), LILLY (ELI LILLY) Brésil, D.G. (1982 - 1983), LILLY (ELI LILLY) Europe (Londres), Vice President Europe (1980 - 1981), LILLY (ELI LILLY) France, Directeur Marketing Ventes Pharma (1977 - 1979), LILLY (ELI LILLY) Autriche, Marketing Manager Eastern Europe (1976), LILLY (ELI LILLY) Brésil, Marketing Planning Manager (1972 - 1975), LILLY (ELI LILLY) HQ, Marketing Associate (1971 - 1972) ; Né en 1949, HEC 1969, Columbia MBA 1971]

Relation Client

* Le 36ème MEDEC, ouvert sans les décrets de la nouvelle FMC et sans l'Industrie Pharma
[Analyse : cette année, le plus important congrès annuel de médecins en France s'est encore inscrit dans la régression, 3 jours au lieu de 4, 2 demi étages du Palais des Congrès à Maillot au lieu 3 étages entiers, abandon du village des Managers de l'industrie, réduction du nombre de conférences, diminution des sessions de FMC (dans l'attente de décrets retardés par une contestation juridique sur les conseils régionaux), quasi disparition des stands de l'industrie (au profit de la diététique!) ; même s'il faut comprendre que la presse médicale (le groupe du Quotidien du Médecin détient le capital du Médec) ne peut plus se permettre les opérations de prestige, l'abandon des Managers de l'Industrie en rase campagne paraît bien à courte vue... dommage]
      + Mars 2009 : les écueils ont été réparés (village des Managers rétabli, resserrement géographique maîtrisé) et une contribution financière pour l'inscription à toutes les conférences (symbolique -50 €, mais c'est un début-) a été demandée aux médecins

* Les sites de notation des médecins arrivent sur le Web : Note2bib.com, en tête
[Analyse : en parallèle au déluge médiatique envers Note2be.com, qui donnait aux élèves la possibilité de noter leurs professeurs individuellement (une initiative condamnée par la CNIL et par le tribunal des référés de Paris, pour ce qui concerne les informations nominatives) et aux différents classements des services hospitaliers (par l'Express, le Point ou Libération), plusieurs sites Internet du même genre concernent les médecins ; le principe est de noter son médecin traitant, et par extension tout professionnel de la santé, du dentiste au chirurgien en passant par le kinésithérapeute ; avec humour (et soulagement), il faut souligner que la notation ne porte pas sur l'exercice médical ou la capacité diagnostique, mais sur d'autres critères comme l'hygiène, la qualité des salles d'attente, le suivi des vaccins, la ponctualité, la disponibilité ; le modèle économique n'est pas connu, la publicité ciblée étant surréaliste (par exemple, par la CNAM) ; connaissant les déboires juridiques de Note2be.com et la réaction hostile du Conseil de l'Ordre des Médecins, un nouveau concurrent, Demedica s'est installé... à l'Île Maurice]
          + Avril 2008 : Fermeture provisoire de Note2bib (comme pour le site de notation des enseignants, des Internautes ont décrédibiliser le système sous couvert de l'anonymat)

Internet en Santé

* Nouvelle version du site Orphanet 
[Analyse : la quatrième version, en 11 ans d’existence, du portail multilingue des maladies rares et des médicaments orphelins, est bienvenue, même si elle ne remplit pas toutes ses promesses en terme de clarté, d'ergonomie ; il reste que la qualité et l'actualisation de l'information sont toujours très bonnes (encyclopédie spécialisée), et c'est essentiel ; des fonctionnalités utiles : recherche d'une maladie rare par signes cliniques, accès au service de mise en contact entre patients, et possibilité pour les patients volontaires de participer à des recherches cliniques]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* Top 10 de la Pharma Mondiale en 2007 (CA Pharma Milliards US$)

Pfizer GSK Novartis Sanofi-Av Roche A-Z J&J MSD Wyeth Lilly
44.6 44.3 39.8 38.4 30.7 29.6 24.9 24.2 21.4 18.7

[Analyse : ce classement est stable sur les dernières années, hormis Sanofi-Aventis qui décroche un peu depuis sa place de n°2 lors de la fusion et dont la profitabilité -en amélioration- est encore environ 2 fois moindre (Résultat net égal à 17% du CA) ; se rappeler que J&J reste le premier mondial et que Novartis et Roche sont boostés, quand sont considérées toutes les composantes de soins (diagnostics, automédication, voire génériques)]

* Forte pénétration, en notoriété, des enseignes des groupements de pharmaciens, auprès du Grand Public
[Analyse : en spontané, les 3 premières enseignes citées recueillent chacune plus de 20% de suffrages (notamment Pharmavie, le leader, plus de 40%), et en assisté, les enseignes comme Giphar, Giropharm ressortent même davantage ; des scores à faire pâlir d'envie les enseignes de la grandes conso qui ont pourtant dépensé des sommes colossales en publicité corporate (sans même évoquer les marques industrielles) ; à noter, la stratégie de Plus-Pharmacie qui propose 2 enseignes avec des positionnements distincts et des souscriptions différentes (Pharmavie et FamilyPrix) ; autres enseignes (certaines en préludes aux probables futures chaînes de pharmacie) : Alphega, Lafayette, Pharm&Price, Viadys, Pharmareference]

Gadgets de l’e-humain

* La petite boutique du Parano du PC portable (à consommer sans modération, mais sans angoisse!)
[Analyse : câble antivol à 4 chiffres + alarme 105 dB, Targus Defcon 50€ ; ou bien, alarme antivol Caveo Cardbus, 135€, avec carte PMCIA, alerte 110 dB au mouvement + logiciel de coffre fort virtuel, DP antitheft ; ou encore, en soft seul, GadgetTrak: un antivol pour les appareils nomades (y compris iPod, clé USB), un logiciel spécifique gratuit à intégrer à la racine des fichiers qui devient mouchard dès la première connexion par le voleur... sans oublier de tester son pare-feu en faisant un audit en ligne avec Hackerwatch qui fournit un inventaire des failles de sécurité de votre système, exploitables par les pirates]

Divers

* Boire ou conduire, sur le Net
[Analyse : l'information pédagogique sur Internet est devenue une réalité pour la Santé, et ce site, aujourd'hui en rythme de croisière, est une vraie réussite (comme ceux de l'INPES sur le tabac, le Sida, l'alcool...) ; la communication par la peur d'il y a quelques années (1 verre, ça va, 3 verres bonjour les dégâts) est révolue : aujourd'hui, la population, notamment jeune, accepte seulement une information sur les méfaits de l’alcool au volant qui soit responsable et visuellement ludique]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017