NEWS 
JUIN 2009

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Juin 2009

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Création officielle des centrales d’achats pharmaceutiques
[Analyse : le décret qui est paru au J.O. va  permettre aux officinaux de se regrouper pour acheter les produits OTC à meilleurs prix ; évidemment, les groupements et grossistes font flèche de tout bois (plus encore qu'avant), mais ici l'opportunité va plus loin car tout pharmacien de ville peut créer une centrale dite SRA (ou, moins utopique, tout ensemble de pharmaciens, selon convenance, culture, localisation, etc.) sous forme d’une société, d’un GIE ou d’une association qui va mandater pour se faire un établissement idoine ; l'État en attend une baisse des prix pour les consommateurs, il y a fort à parier que l'outil devrait servir à redresser le taux de marge brute sérieusement écorné avec l'effet mécanique d'érosion de la MDL (marge dégressive lissée) ; rappel : les médicaments remboursables ne sont pas concernés]

* Réorganisation majeure de la R&D Française de Sanofi-Aventis, avec 6 sites sur 14 fermés ou cédés, et dégraissage dans les structures centrales, avec 450 départs
[Analyse : la rationalisation est engagée par le nouveau patron du groupe Chris Viebacher, avec un redéploiement des unités amont (fondamental et pré-clinique) et un appel beaucoup plus marqué aux accords extérieurs ; en jeu, en France, des départs (non chiffrés précisément) par mesure d'âge et de la mobilité géographique (mais aucun licenciement), avec regroupements et cessions de sites : (1) en IDF, transfert des effectifs de Bagneux, de Rueil-Malmaison et d’Évry, soit environ 450 personnes (resp. 320, 100, 30), sur le site de Chilly-Mazarin, et en région Midi-Pyrénées, transfert des effectifs de Labège vers le site de Toulouse, soit environ 150 personnes et cession du site de Colomiers à Unither (avec reprise des 200 employés), (2) également regroupement des activités tertiaires sur Massy et Chilly-Mazarin, avec fermeture-cession de Porcheville (200 personnes) ; (3) hors France, c'est flou et non quantifié (mais socialement moins sensible) pour l'Espagne, la Grande-Bretagne, les USA ou le Japon ; (4) quant à l'Allemagne, pourtant avec des effectifs R&D très importants hérités de Hoechst, aucune information ; (5) côté fonctions administratives (comptabilité, ressources humaines, communication, etc.) situées en IDF, pour 450 personnes, dispositif de cessation anticipée d'activité... avant d'autres plans similaires d'ici 2012]
                       + Juillet 2009 : cession de l'ancien siège Parisien d'Aventis (Prais 12ème) avec ré-orientation des effectifs au niveau administratif (850 personnes) d'ici fin 2009

Politique et économie de la Santé

* Adoption définitive (sauf refus ponctuel du Conseil Constitutionnel, saisi par l'opposition) de la Loi Bachelot HPST
[Analyse : au terme d'un marathon parlementaire qui a commencé en Février, la loi «Hôpital, Patients, Santé, Territoires» de régionalisation (plus exactement de déconcentration centralisée) a été définitivement adoptée par les parlementaires ; la lenteur n'est pas due qu'à quelques défilés corporatistes, mais à l'accroissement du détail du texte (33 articles au départ, 148 à l'arrivée, ce qui pourrait rendre les décrets d'application plus rapides), à son enrichissement (un nouveau rôle d'accompagnement pour le pharmacien d'officine pour les contraceptifs) et... aussi au manque de chance (la crise ayant entraîné le report du texte, ce qui a cassé le dynamisme de la consultation et de l'acceptation, après les États Généraux) ; les grands principes ont été maintenus (ARS, directeur-décideur d'hôpital, matrice ville-hôpital), avec aménagements consultatifs, par exemple, pour la nomination des praticiens chefs... mais déjà la CME avait un rôle important ; la suite opérationnelle n'est pas facile, avec selon probabilité optimiste, nomination en Septembre des directeurs d'ARS en cours de recrutement, création des ARS en Mars 2010, et démarrage au plus tard en Juillet 2010 de la nouvelle gouvernance, avec redéploiement des effectifs existants dans les ARS ; restent le changement des mentalités et des cultures (re-engineering), les contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens, le maillage coopératif ville-hôpital autour des Unions régionales des professions de santé (URPS) avec répartition de l'offre de soins (sans désert médicaux), et là, tout est à faire, l'habileté manœuvrière et l'endurance de Mme Bachelot qui ont réussi à éviter l'enlisement législatif avec le soutien de la FHF, n'étant pas garantis suffisants... bonne chance au chef de projet ARS, Jean-Marie Bertrand !]
                   + Juillet 2009 : le Conseil constitutionnel rejette tous les recours engagés par la Gauche politique (y compris les questions de procédures), ce qui ouvre la course contre la montre pour la mise en place des ARS d'ici Juillet 2010 (la Loi est publiée au JO le 22 Juillet... dans l'attente des décrets d’application) ; le Conseil National de Pilotage des ARS (pilote et animateur du réseau des ARS), prévu par la Loi, s'est réuni le 27 Juillet ; les 45 candidats finalistes sont analysés (sur 800 après un premier écrémage), avec la quasi-certitude de Claude Evin, à l'ARS d'Île de France

* L'assureur complémentaire ALLIANZ (ex-AGF-Allianz) étend le remboursement de ses clients à des médicaments OTC (selon contrat)
[Analyse : le 3ème assureur-santé en France a signé un accord de partenariat avec le Collectif des groupements de pharmaciens (CNGPO) pour le remboursement des produits d'automédication les plus courants (produits sans ordonnance : maux de gorge, maux de tête, ballonnements, coups de soleil, etc.) ; au total, 43 problèmes de santé et plus de 1000 produits ont été identifiés, mais l'offre est limitée à 4 opérations d'achat par an et par assuré (et ses ayants droit) ; 250 000 assurés peuvent être concernés par ces conseils personnalisés et la prise en charge financière, et le partenariat avec CNGPO (environ 50% de la profession) n'est pas limitatif : les 22 500 officines Françaises peuvent en bénéficier (l’officinal s’engage, à travers la signature d’une charte, à dispenser un conseil encadré par un guide méthodologique et les produits dispensés font partie d’une liste pré-définie par un comité d’experts indépendants à un prix respectant le marché) ; à noter... original : Allianz rémunère le titulaire € 5 H.T. par acte, soit € 20 par an et par assuré]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par l'Américain J&J de la Biotech COUGAR, pour US$ 900 Millions en cash, soit US$ 43 par action et 16% de plus que le cours de clôture, selon une OPA amicale
[Analyse : Cougar est une start-up cotée, basée à Los Angeles, spécialisée dans les anticancéreux (prostate, sein et myélome multiple), avec notamment un inhibiteur de l'enzyme stéroïde et un analogue de la vitamine D, en phase III ; Cougar sera intégré dans Ortho Biotech Oncology, une division de Centocor du groupe Johnson & Johnson ; une acquisition opportuniste dans le cadre des dévissages financiers des Biotechs et de la fuite des investisseurs (Cougar cotait 16 US$ l'action en Novembre et Décembre derniers, avant de remonter)... à noter en passant qu'en France, 50% des Biotechs seraient en rupture de cash d'ici fin 2010]

* Acquisition par l'Américain WATSON du génériqueur ARROW, pour US$ 1.75 Milliard en cash et par échange d'actions
[Analyse : Watson, basé en Californie et fondé en 1984, est un labo de taille moyenne (CA = US$ 2.5 Milliards en 2008), peu internationalisé, avec 3 divisions, les produits éthiques notamment en urologie-néphrologie (CA = US$ 0.5 Milliard), les génériques (seulement USA, 3ème rang en volume, CA = 1.5 US$ Milliards), la distribution pharma Anda (officines et grands comptes) ; Arrow est la division générique de Sigma, le premier laboratoire Australien ; pro forma, Watson et Arrow atteignent un CA de US$ 3.2 Milliards, avec des filiales opérationnelles dans 20 pays, et un pipeline de génériques solides (futur : Lipitor et biosimilaires via Arrow et Eden Biodesign) ; à noter : pas d'impact en France, la société Arrow Génériques (CA = 102 M€) étant un acteur significatif du marché, mais Watson est inexistant ; et l'opération ne peut pas être le dernière, la PDM du nouveau groupe étant insuffisante pour survivre à long terme]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Christian Lajoux, chez SANOFI-AVENTIS HQ, comme P.-D.G. France et membre du Comité de Direction Groupe
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS France, P.-D.G. et membre du Comité de Direction Groupe (2004 - 2009), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Vice-Président Exécutif Opérations Europe (2003 - 2004), SANOFI-SYNTHÉLABO France, P.-D.G. (1999 - 2002), SANOFI France, D.G. (1996 - 1999), SANOFI WINTHROP France, P.-D.G. (1995 - 1996), SANOFI WINTHROP France, Directeur des Opérations (1994 - 1995), SANOFI France, D.G. Millot Solac (1993 - 1994), SANDOZ PHARMA France, Directeur de la Division Pharma (1988 - 1992), WANDER (SANDOZ PHARMA) France, Directeur Marketing Ventes (1986 - 1988), WANDER (SANDOZ PHARMA) France, Chef de Produit (1983 - 1985), WANDER (SANDOZ PHARMA) France, Directeur Régional (1978 - 1983), WANDER (SANDOZ PHARMA) France, Visiteur Médical (1974 - 1978), WANDER (SANDOZ PHARMA) France, (1970 - ) ; Né en 1948 , Psychologie Universités de Nancy et Reims (DEUG), Philosophie (Maîtrise), IAE Paris, Officier de la Légion d'Honneur (2008), Président du LEEM (2006 - )]

* Isabelle Adenot, élue au Conseil National de l'Ordre des Pharmaciens, comme Présidente (1ère femme à ce titre, élection notamment due au succès du DP, auquel elle a été associée), en remplacement de Jean Parrot, qui devient Président d'Honneur (après 16 ans à la tête de l’Institution)
[Analyse : toujours (mais à activité réduite), Pharmacienne d'officine à Corbigny (Nièvre), auparavant (début de carrière) pharmacie de l’aéroport de Roissy, et, élection comme Présidente du Conseil Central A (titulaires), en 2003 ; née en 1957, pharmacie (docteur, 1979, Paris), DU d’orthopédie, diplôme de gestion]

* Marine Diviné, chez AMGEN France comme Directeur Médical
[Analyse : auparavant, AMGEN France, Directeur Médical Oncologie (2008 - 2009), AMGEN France, Médecin Aire Thérapeutique (2006 - 2008), ÉTAT AP-HP, Chef de Service d’hématologie clinique de l’Hôpital Henri Mondor, Maître de conférences en Hématologie ; Médecine (Docteur, hématologie)]

* Louis-Charles Viossat, chez ABBOTT Europe, comme Directeur des Affaires gouvernementales
[Analyse : auparavant, ÉTAT, Ministère des Affaires Étrangères, Ambassadeur en charge de la Lutte contre le Sida et les Maladies Transmissibles (2007 – 2009), ÉTAT, Directeur-Adjoint du Cabinet du Premier Ministre Dominique de Villepin (UMP) (2005 - 2007), ÉTAT ACOSS, Directeur et IGAS, Inspecteur (2004 - 2005), ÉTAT, Ministère de la Santé, Directeur de Cabinet de Jean-François Mattei (UMP) (2002 - 2004), LILLY (ELI LILLY) France, Directeur Corporate Affairs (2001 - 2002), BANQUE MONDIALE, Chargé de Mission (Santé, Retraites) (1998 - 2000), ÉTAT, Ministère des Affaires Sociales, Conseiller du Ministre Jacques Barrot (UDF) et Conseiller Technique du Secrétaire d’État à la Santé Hervé Gaymard (RPR) (1996 – 1997), ÉTAT IGAS, Inspecteur Adjoint, puis Adjoint à l’Inspecteur Général (1992 - 1996) ; Né en 1964 (estim.), Sciences Po, ENA (1992)]

* Laure Thibaud, chez SANOFI-AVENTIS HQ, comme Senior Vice-président, Communication et Membre du comité de direction générale du Groupe
[Analyse : auparavant, AXA HQ, Directeur de la Communication et du Développement Durable (2007 – 2009), GLAXOSMITHKLINE Europe (Bruxelles) (GSK), Directeur des Affaires Externes ( – 2007), GLAXOSMITHKLINE Europe (Londres) (GSK), Directeur de la Communication (2001 – ), GLAXOSMITHKLINE France (GSK), Responsable des relations publiques, puis Directeur de la Communication (1990 - 2000), ALAIN AFFLELOU, Consultante en relations publiques, responsable de la communication (1981 - 1990) ; Née en 1958,  Université Paris X Nanterre]

* Jean-Philippe Santoni, chez SANOFI-AVENTIS HQ, comme Senior Vice-président, Développement industriel et innovation 
[Analyse : auparavant, SANOFI-AVENTIS HQ, Senior Vice-président, Développement Clinique international , puis Développement international - R&D (2004 – 2009), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, vice-président opérations cliniques internationales (2001 – 2004), SYNTHÉLABO HQ, Directeur du développement cardiovasculaire (1990 - ), AMERICAN-CYANAMID France (Lederlé), SERVIER HQ, (1985 - ), ÉTAT AP-HP, Clinicien ; Né en 1954 (estim.), Médecine (Docteur), Maîtrise de sciences, Cesam]

Relation Client

Priorité Santé Mutualiste, un nouveau service de la Mutualité Française
[Analyse : il s'agit d'un centre d'appel du Lundi au Vendredi de 9h à 19h - le 3935 - accessible anonymement aux adhérents des mutuelles affiliées à la FNMF qui décident de proposer ce service (prix d'un appel local... voire davantage avec des Box) : informations administratives et médicales, programmes d'accompagnement et orientation dans le système de soins dans le cadre des maladies chroniques et de la prise en charge du handicap (sélection de praticiens ville ou hôpital), envoi des documents via une boîte postale ou vers une adresse électronique sans identité (avec copie au médecin traitant), référentiels de qualité reconnus par des organismes publics indépendants (HAS, Ministère de la Santé, INCa, SF Cardiologie) ; à noter que ce service s'inscrit dans la démarche revendiquée de meilleure gestion des coûts des ALD (payeur avisé) par les complémentaires (le pouvoir politique a accepté le principe d'une telle expérimentation d'ici à 2012 en France, ce qui laisse ouverte cette option stratégique aux complémentaires, au détriment (temporaire ?) de l'autre branche de l'alternative, à savoir le panier de soins, avec plutôt spécialisation vers le petit risque)]

* CEGEDIM-DENDRITE retenu pour son CRM mobile par Sanofi-Aventis
[Analyse : un contrat de 3 ans sur Mobil Intelligence (CRM muliticanal, basé sur le composant .NET Framework de Microsoft, couplé à l'offre de base de données OneKey), pour 20 000 utilisateurs de la Sanofi dans 28 pays, dont USA (en 2009), France et Espagne (en 2010) et Japon ; avec 200 000 utilisateurs dans plus de 80 pays, Cegedim Dendrite est le leader mondial de la SFA (ou ETMS) en Pharma et son offre mobile s'internationalise (depuis les USA)... un coup dur pour son concurrent (et fournisseur de solutions à Sanofi), Siebel-Oracle, et tous les petits acteurs locaux de solutions mobiles pour visiteurs médicaux, sans parler d'IMS pour les données]

* Acquisition du groupement de pharmaciens PLUS PHARMACIE par le grossiste-répartiteur Allemand PHOENIX, en passant d'une part de  35 % à 51% du capital
[Analyse : le premier pas avait été franchi en Février 2007 avec l'accord minoritaire de blocage (35%), aujourd'hui, l'implication de Phoenix dans la gestion opérationnelle de Plus Pharmacie est lancée ; Plus Pharmacie (CA = € 2 Milliards en 2008), basé à Ivry-sur-Seine, avec 110 collaborateurs, est un groupement de 900 pharmacies fondé en 1989 par Joseph-Philippe Benwaïche ; tous les services de groupements sont assurés : centrale d’achats, concept de magasins avec 2 enseignes (Pharmavie, centres commerciaux et centres-villes, et, FamilyPrix, en ville moyennes), offres génériques, OTC, etc., moyennant une cotisation annuelle... une nouvelle chaîne de pharmacie version Canada Dry]

* WELCOOP Pharma : succès annoncé pour l'ouverture de capital
[Analyse : lancé à l'Automne 2008 après l'acquisition des activités de grossiste de la CERP Lorraine par Phoenix, le groupe indépendant Welcoop a recruté plus de 2500 coopérateurs-actionnaires, selon un modèle économique original (redistributif) pour ce qui est en fait un groupement de pharmaciens ; l'offre était alléchante avec surtout l’informatique officinale (Pharmagest Interactive, CIP), et aussi le conseil en développement de l’officine (Profidia), l’accès aux médicaments européens (Pharmalab), une plate-forme de commandes directes (Evrard DPE), la parapharmacie (Marque Verte), le maintien à domicile (D-Medica), et les génériques de la filiale Cristers (encore balbutiant)... un nouveau leader des groupements, avec capital (en partie) partagé (et une autre version de Canada Dry)]

Internet en Santé

* Lancement d'une complémentaire 100 % Internet, par la Mutuelle Générale 
[Analyse : la 2ème mutuelle Française (partenaire de référence de La Poste et de France Télécom, membre de la fédération de la Mutualité), compte, fin 2008, près de 1 Million d'adhérents pour un total de 1.3 Million de personnes protégées et la démarche est intéressante : le site Internet est bien fait (Vidéo, démo, FAQ's, numéro vert, modélisation des calculs)... avec possibilité de souscription sécurisée en ligne (signature électronique conçue par Orange Business Services et reconnue par la CNIL) ; sur le plan de l'offre elle-même, rien d'original ou de spécifique à Internet, et c'est là que le bas blesse car il existe sur Internet une multitude de plate-formes (hub) de calculs comparatifs-concurrentiels (avec liens sponsorisés... pas toujours clairs), donc il s'agit davantage d'une approche complémentaire, e-moderne (avec économie de coûts pour le vendeur... comme le font les banques avec leurs clients)]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 19.7% du PIB en 2050 pour les dépenses de Santé de 15 Pays Européens, si l'augmentation annuelle est supérieure de 2 points à celle du PIB, selon le livret du CEPREMAP, écrit par le Prof. Brigitte Dormont 
[Analyse : lors d'une conférence organisée par l'ACIP-Essec-Quotimed, la professeur d'économie de Paris-Dauphine a asséné quelques faits incontournables (connus des professionnels) : le vieillissement de la population n'est pas le facteur majeur de croissance des dépenses de santé (ce qui coûte cher, ce n'est pas de vieillir, c'est d'être soigné dans les 6 derniers mois de sa vie, de 60% à 80% du total des dépenses pour une personne selon les sources... que le décès intervienne à 65 ans ou à 90 ans ne modifie pas radicalement les données économiques), le facteur majeur de croissance des dépenses, c'est l'offre (et la demande) de soins nouveaux et de plus en plus sophistiqués dans ces derniers mois de la vie ; ce qui est fondamentalement nouveau, c'est que les intellectuels Français (qui influencent tant l'État) acceptent que, à efficience égale, les dépenses de santé sur PIB augmentent, avec en filigrane la (très politique) question de la répartition des dépenses entre collectif-socialisé et personnel-panier, avec en France, la singularité des complémentaires qui se trouvent entre les 2, mutualisé mais à double vocation (mutuelles et assurances)

Gadgets de l’e-humain

* Microsoft lance BING (successeur de Live Search), en concurrence frontale avec le moteur de recherche Google 
[Analyse : Google dispose d'un quasi-monopole dans le secteur des moteurs de recherche (en France 90%+) : bien difficile de ne pas parler de clone, au moins sur l'affichage, car Bing et Google se ressemble comme 2 gouttes d'eau (virtuelle), y compris pour les liens sponsorisés publicitaires, avec pour Bing (version bêta en Français) une belle image de fond ; sur la version Américaine, le moteur de décision (decision engine), une des fonctionnalités originales de Bing permettant de prendre directement une décision d'achat ou d'affiner les recherches, n'est pas complètement convaincant (mais c'est l'avenir, et Google va dans ce sens aussi) ; au niveau des recherches par mots, les résultats sont assez semblables, mais Google ajoute en base line des mots clés... en attendant les possibles USP (unique selling point) de Microsoft à venir ; de son côté Google annonce (pour fin 2009), une sorte de MS Outlook du futur, Google Wave, qui rassemble dans une seule et même interface un service de courriel, une messagerie instantanée, une page type Wiki, Facebook et Twitter (partagée en permanence, et en temps réel, avec les interlocuteurs et même sur des sites web) ; sur le plan stratégique, le projet Bing rapproche les 2 univers de Microsoft et de Google (et de son côté Google avance sur le concurrent direct de Windows) et les 2 firmes au début complémentaires sont maintenant sur les mêmes champs... pour un marché du soft mondial Grand Public à quasi 90% US ?]

Divers

* 1 Milliard de victimes de malnutrition dans le monde, en 2009 (+11 % par rapport à 2008)
[Analyse : d'après un rapport des Nations unies (ONU), plus d'1 Milliard de personnes, soit 1 habitant de la planète sur 6, souffre de graves carences alimentaires ; bien sûr (hélas), l'Afrique est le continent le plus touché en fréquence avec 32 % de la population souffrant de la faim (265 Millions), mais L'Asie est le continent recensant le plus grand nombre d'affamés en valeur absolue (642 Millions, soit 2 sur 3) ; le rapport évoque 2 causes principales à ce désastre, à savoir : un pouvoir d'achat des classes les plus pauvres en érosion et une aide internationale en contraction forte (avec la crise financière)... les experts appellent désormais les «3 F» (F pour fuel, food et financial), 3 facteurs dont l'impact, en se superposant, a abouti à fragiliser encore davantage les familles les plus pauvres.. les médias parlent de cap historique franchi, il aurait mieux valu dire humiliant pour l'humanité]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017