NEWS 
JUIN 2008

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Éditorial exceptionnel (Jean Huber, Nouvelle Base de données Biotech-France en Santé Humaine, sur Pharmaclient):
"Une information objective, crédible, actualisée et synthétique sur les entreprises des Biotechs en Santé humaine en France (et gratuite), comme signal d'une diversification de Pharmaclient, après de nombreuses missions stratégiques et financières sur ce secteur dynamique, au moment où le rôle des pôles de compétitivité est ré-affirmé, avec un soutien financier accru par l'État... à nouveau, un exemple de service à forte valeur ajoutée de Pharmaclient, à découvrir d'urgence : Biotech-France"

 

NEWS   Juin 2008

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Lancement du libre accès en officine : plus de 200 médicaments à portée de main 
[Analyse :  c'est parti, dans les temps et selon des modalités acceptées par les différents protagonistes (reste à voir... pour les consommateurs) ; l'opération va démarrer progressivement et surtout la communication Grand Public sera pour plus tard ; en marge de l'opération, l'objectif, pour la tutelle, de faire bouger les habitudes -intenables- des Français pour le tout remboursable, voire le tout-urgences hospitalières ; officiellement, aussi pousser à la baisse des prix par la concurrence frontale (les officinaux afficheront-ils les prix clairement?) : l'AFIPA a anticipé une baisse des prix globale à court terme de l'ordre de 5%, ce qui n'est pas si mal ; les médicaments concernés représentent les grandes classes de l'automédication comme les anti-douleurs, les traitements contre la toux ou les anti-allergiques ; rappels : les Français ne dépensent, en moyenne, que 27 € par an en automédication, à raison d'une boîte tous les 2 mois à 5.41 € en moyenne (avec de fortes disparités, les prix étant libres)]
             + Juillet 2008 : la première liste est officialisée (217) avec des grandes marques comme Humex gorge, Nurofen, Nicorette, Nicotinell patch, Activir Herpès, Maalox, Mitosyl, Drill Toux, Actifed, Aspro, Doltabs (pas Doliprane standard), Lysopaine, Rennie, Sargenor, Zyrtecset (...), et aussi des génériques ; la liste limitée (plus de 3000 produits OTC au total) ne comprend pas de traitement d'automédication de la migraine ou de l'ostéoporose, mais elle s'étoffera avec le temps
             + Septembre 2008 : début timide (sondage du Moniteur) avec à peine 18% des pharmacies ayant installé des rayonnages spéciaux, 28% envisageant de le faire prochainement, 42 % refusant d'avancer (raisons invoquées : une manque de place, une question de principe, le risque de vol à l'étalage ou encore de problème de santé publique... et la peur de perdre des clients)

* Visiteurs médicaux : nouvelles vagues de réductions d'effectifs chez SANOFI-AVENTIS
[Analyse : à partir de Septembre 2008, un plan social visant une suppression de 700 à 800 postes, soit le tiers de la force de vente en France (fin 2004, au moment de l'acquisition d'Aventis par Sanofi, les effectifs terrain étaient encore de près de 3000, contre 2230 aujourd'hui) ; les raisons sont officiellement le développement des génériques concurrents et les difficultés d'accès au marché des nouveaux médicaments (rimonabant)... et les contraintes du CEPS ; les VM sont incités (par des accords de type GPEC qui prévoient un congé de mobilité et par des enveloppes financières) à se reconvertir, ce qui n'est pas facile, compte tenu du nombre de femmes concernées, tentées auparavant par les spécificités de ce métier (autonomie, liberté d'organisation, temps partiels) ; d'autres Labos, comme Pfizer, BMS, UCB, GSK, ont annoncé des plans similaires, mais bien plus limités quantitativement]

* La HAS (Haute Autorité de Santé) se lance dans l'évaluation économique et de santé publique, en plus de son métier de base d'expertise scientifique
[Analyse : une démarche inévitable (et bienvenue, après l'abandon du critère pharmaco-économique par le CEPS au début des années 2000, à contre-courant des autres pays Européens) à travers une nouvelle commission d'évaluation économique et de santé publique (CESP) ; à court terme, la nouvelle mission de la HAS ne change pas la gouvernance du système de prix et remboursements puisque le Ministère de la Santé, l'UNCAM et le CEPS gardent leurs attributions : en plus d'une évaluation du service médical rendu individuellement (SMR et ASMR) par un produit, la HAS va mesurer le service rendu à la collectivité (par une évaluation économique directe et selon l'impact indirect sur le système de santé) ; compte tenu de la complexité des outils et des méthodes à mettre en place, l'HAS va démarrer lentement par de la réévaluation de classes thérapeutiques existantes et importantes financièrement (prescription des statines, des IEC et sartans dans l'HTA, et des inhibiteurs de la pompe à protons IPP), et de certains actes et prestations, ce qui implique de re-visiter la notion de panier de soins]

Politique et économie de la Santé

* l'UNCAM teste le retour au remboursement partiel des vignettes bleues pour les ALD, puis revient à la case départ après un tollé médiatique
[Analyse : déjà prévu dans la Loi de 2004 (en même temps que le hors-pathologie), engagé un temps par la CNAM... puis tombé en désuétude, le remboursement à 35% (et non 100%) des produits de confort prescrits en parallèle au traitement pivot des ALD, suggéré-proposé par l'UNCAM dans un nouveau plan d'économies a fait long feu après les réactions virulentes de politiques, de syndicalistes, de son propre C.A., des complémentaires de l'UNOCAM, et d'associations de patients ; et pourtant l'enjeu était plus de sensibilisation que financier (€ 250 Millions sur un total de € 3.2 Milliards pour ce plan) et l'épine du financement des ALD en France devient très douloureuse (70% des dépenses totales pour 8 Millions de Français) ; la révision de la liste des 30 ALD est également ajournée (HTA, diabète modéré de type 2, etc.) ; devant l'impasse, des parlementaires relancent le projet de bouclier sanitaire avec modulation par le revenu, ce qui évidemment entraînerait la suppression du dispositif des ALD, mais amalgamerait plusieurs problèmes de nature différentes... un nœud Gordien]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par le Japonais DAIICHISANKYO du génériqueur Indien RANBAXY, selon une OPA amicale de € 3 Milliards, soit une prime de 31.4% par rapport au cours de clôture
[Analyse :  la famille Singh, fondatrice de Ranbaxy et principal actionnaire depuis 3 générations, détient environ 35% du capital du n°3-4 mondial des génériques (le reste étant en bourse) ; pour le groupe récemment formé par la fusion de Daiichi et Sankyo, c'est une opération majeure (20% de CA en plus), mais pas si surprenante que certains analystes l'ont affirmé : outre des économies de production (les usines à bas coûts Indiennes), le deal permet l'accès au sous-marché des génériques, le plus dynamique pour la Pharma dans les 10 prochaines années (y compris au Japon où pour l'instant il est inexistant), à une présence soutenue en Asie (y compris les pays émergents de l'ancien bloc de l'Est), et à de réelles synergies géographiques (USA), sans pour autant abandonner la stratégie Pharma de R&D (à noter : dans le pipe, un concurrent du Plavix, et l'acquisition récente d'une biotech de dimension moyenne... le tout dans la perspective d'autres consolidations Nippo-Japonaises)... en outre, sagement, à l'instar de Roche avec Genentech, le management de Ranbaxy restera inchangé]
         + Avril 2009 : manque de chance, Ranbaxy s'est vu fermer les portes du marché Américain peu de temps après l'acquisition par Daiichi Sankyo, qui a dû passer une perte nette de € 1.5 Milliard dans ses comptes 2008-2009
         + Avril 2010 : Daiichi annonce la création d'une filiale spécialisée dans les génériques au Japon

* Acquisition par le Français IPSEN de l'Américain TERCICA et de la filiale US du Britannique VERNALIS, pour € 315 Millions
[Analyse : 3 petites acquisitions distinctes pour permettre de disposer d'une base commerciale existante pour les futurs produits maison (il faut ajouter un médicament en développement dans une 3ème entreprise) ; Tercica, est un spécialiste de l'endocrinologie dont Ipsen détient déjà 25% du capital (les 75% restant représentent € 240 Millions, sur l'opération totale et le double de la valorisation en bourse de Tercica) ; l'opération vise aussi à soutenir le lancement en cours de Somatuline en endocrinologie et futur de Dysport... mais Tercica et Vernalis US perdent de l'argent (€ 40 Millions en 2007), ce qui rend le deal risqué à court terme, mais aussi rend inéluctable une nouvelle opération]

* Acquisition par l'ancien actionnaire principal de Serono, Ernesto Bertarelli, associé à Merrill Lynch, du Hongrois EUROMEDIC, pour € 800 Millions
[Analyse : le milliardaire et ex-patron-propriétaire de la société de biotechnologies Serono, reprise par Merck KgAa en 2006 pour € 6.9 Milliards, revient dans la Pharma, mais dans un secteur comportant moins de risques ; Euromedic est un groupe médical, orienté services, plutôt international (rien de significatif en France) en très forte croissance (interne et externe) : il  possédait 32 centres de santé dans 4 pays en 2004, et possède maintenant 159 centres dans 14 pays avec près de 4000 salariés (CA : € 284 Millions projeté en 2008 contre 140 Millions en 2007)]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Fabienne Bartoli, à l'AFSSAPS, comme adjointe au D.G. (Jean Marimbert), en charge de la coordination opérationnelle
[Analyse : auparavant, IGAS, Inspectrice (2006 - 2008), conseillère technique aux Cabinets des Ministre des Solidarités et de la Santé ( 2004 – 2006) ; agrégée en sciences économiques et sociales et auteur d’une thèse de doctorat en sciences économiques (marché médicaments), à Dauphine]

* Jean Scheftsik de Szolnok, chez BOEHRINGER INGELHEIM France, comme P.-D.G. (à compter d'Août)
[Analyse : auparavant, BOEHRINGER INGELHEIM France, D.G. Produits de Prescriptions et Hôpital (2003 - 2008), BOEHRINGER INGELHEIM Belgique, Directeur Marketing Ventes (1997 - 2002), BOEHRINGER INGELHEIM HQ (Allemagne), Manager Zone Amérique du Nord (1995 - 1997), BOEHRINGER INGELHEIM Canada, Business Développement (1992-1994), THOMAE, Marketing (1987-1991); né à Orléans en 1963 (estim.), Maîtrise de Droit Privé]

* Jean-Christophe Pointeau, chez B.M.S. (BRISTOL MYERS SQUIBB) France, comme Vice-Président Division Cardio-vasculaire Métabolisme
[Analyse : auparavant, B.M.S. (BRISTOL MYERS SQUIBB) Pologne, D.G. (2006 – 2008), B.M.S. (BRISTOL MYERS SQUIBB) USA, Directeur global Marketing Plavix (2003 - 2006), B.M.S. (BRISTOL MYERS SQUIBB) France, Chef de Produit Senior, puis Manager Marketing Hypertension (2000 - 2003), PARKE DAVIS France, Chef de Produit Tahor (1997 – 2000), RHÔNE-POULENC RORER UK, Chef de Produit Cardiologie (1992 - 1997); Pharmacie (Docteur, 1992, Chatenay-Malabry), Sup de Co Paris]

* Gilles Picard, chez ABBOTT LABS (Singapour), comme Head of South East Asia
[Analyse : auparavant, SCHERING-PLOUGH France, P.-D.G. (2006 - 2007), SCHERING-PLOUGH Europe, Vice President Area 1, Suisse, Portugal, Scandinavie, Grèce, Autriche, Benelux (2004  - 2005), SCHERING-PLOUGH Benelux, D.G. (2001 - 2003), SCHERING-PLOUGH HQ (USA), (1998 - 2001), SCHERING-PLOUGH  France, Directeur B.U. (1994 - 1998), VIRBAC (1988 - 1993); Vétérinaire (Docteur, Lyon), Microbiologie et  biotechnologies industrielles (ISAA)]

* Anne-Sophie Giagnorio, chez BAYERHEALTHCARE France et BAYER-SCHERING PHARMA France, comme Manager Opérations Officines
[Analyse : auparavant, SCHERING France, Manager Relations Grossistes répartiteurs et Pharmacies (2002 - 2008), FRANCELOG (Lille),  Responsable Marketing Opérationnel (1991 - 2002) ; née en 1969, ESIG Lille (1991)]

* Alain Missoffe, chez CEGEDIM, comme Vice-Président Développement
[Analyse : auparavant, SOPERAL (Société de Perfusion d'Alsace-Lorraine),  Président-Fondateur (2002 - 2008), MEDEXACT (site d'informations thérapeutiques pour Médecins), D.G. et Co- fondateur (2001 - 2002), SANOFI-SYNTHÉLABO HQ, Attaché du Président Groupe (1999 - 2000), Coordinateur Fusion  Europe (1999), SANOFI HQ, Directeur-adjoint Europe (1998 - 1999), SANOFI HQ, Chargé de mission à la Direction Générale Pharma (1996 - 1997), SANOFI UK, Marketing (1994 - 1995), SANOFI Vietnam, Responsable Pays (1990 - 1993); né en 1966, Dauphine (Maîtrise de Gestion) 1988, Sup de Co  Paris 1990, Insead MBA 1996, Vice-Président du Conseil Économique et Social de Lorraine]

Relation Client

* Alliance Nord-Américaine pour la standardisation du Dossier Médical Patient (PHR, Personal Health Records)
[Analyse : Dossia, Google, Intuit, Microsoft et WebMD se sont joints à des prestataires de services en Santé, des assureurs-payeurs et des associations de patients pour établir des standards, règles et code de pratiques qui favorisent l'appropriation et l'acceptation des PHR (grosso modo équivalent du DMP) par la population aux USA (voire, à terme, au-delà)... à suivre avec attention]

* Relance et ré-orientation du DMP en France : pragmatisme, simplicité et temps
[Analyse : après le rapport Gagneux, la Ministre Mme Bachelot a décidé et engagé la refonte du DMP en privilégiant le côté professionnel (notamment aussi pour les échanges dématérialisés entre Médecins et Pharmaciens), le calendrier (des expérimentations régionales et ciblées et des plans d'action à long terme, entre 2 et 10 ans), une nouvelle gouvernance (l'UNCAM devient un partenaire privilégié, et la CDC est éjectée), son ouverture optionnelle par les patients (plus obligatoire, sous peine de sanctions, comme en 2004), sa focalisation envers les maladies chroniques (ALD), mais aussi (nouveau) pour l'enfant, et en abandonnant la dialectique précédente qui comptait sur plus de € 3 Milliards d'économies en 2007 (inscrits dans la Loi du 13 Août 2004) ; une première version socle du DMP (qui doit changer de nom) doit commencer à être déployée à partir de 2009, hébergé au niveau national, avec un contenu basique à enrichir au fur et à mesure, avec les médicaments délivrés (...), les comptes rendus de radiologie, les résultats des analyses de biologie et les comptes rendus hospitaliers... on ne peut que se réjouir de ce nouveau réalisme... en attendant cependant de connaître le détail du dispositif complet, la place éventuelle des partenaires privés, et son financement (au-delà des € 100 Millions par an évoqués initialement)]

Internet en Santé

* Service d'accompagnement Sophia de l'UNCAM: lancement du site Internet 
[Analyse : la mise en ligne du site Internet du service d'accompagnement de l'UNCAM pour les maladies chroniques Sophia est effective ; c'est un début timide, mais qu'il faut saluer, avec notamment 2 brochures explicatives en téléchargement pour les diabétiques (le pilote concerne une dizaine de départements, avec des services téléphoniques et des contrats avec les médecins traitants)]

* Lancement de CAREVOX, première plate-forme Web 2.0 (collaborative), dédiée à l'information santé au quotidien
[Analyse : un site de journalisme citoyen où les internautes eux-mêmes sont rédacteurs (avec un panel de contrôle) ; c'est une société privée d'informatique, Cybion, qui est maître d'œuvre du projet, expérimentée par le succès d'Agoravox (et ses 30 000 rédacteurs inscrits), SportVox, et NaturaVox et un expert de la pharmacie depuis 20 ans, Pharmagest Interactive qui le promeut (et le finance)... des informations quotidiennes rédigées par les internautes, des témoignages, des opinions et réactions aux articles (bloguées), des sondages]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* L'Industrie Pharmaceutique mondiale perd US$ 25 Milliards de CA par an, faute d'observance par les patients 
[Analyse : selon une étude Research&Markets, l'enjeu de Santé Publique est énorme et bien supérieur aux estimations précédentes.. en souhaitant que l'on sorte du débat-diabolisation Franco-français qui exclut l'industrie des programmes de communication et d'accompagnement sur l'observance de ses propres médicaments (cf. aussi ci-dessus Sophia, verrouillé par la CNAM)... un des thèmes clés de la dernière conférence de l'EFPIA, organisée par le LEEM (avec la contrefaçon) : pour les maladies chroniques, 50%, voire quelquefois 70%, ne sont pas pris correctement et jusqu'à la fin]

Gadgets de l’e-humain

* Les Pico-projecteurs arrivent sur le marché, avec Optoma, Aiptek, Foxconn, SunView
[Analyse : le pico-projecteur est plus petit et plus léger que certains téléphone portables, et peut même être intégré à de nouveaux modèles de téléphone, voire, comme chez Asus, à un ordinateur portable ; chez Optoma, il projette des images dont la taille va de 50 à 70 cm, soit la taille standard d'un téléviseur à écran plat, avec une autonomie de 1 heure 1/2, un contraste de 800 :1 ... et  115 grammes pour des dimensions de 5 x 10.3 x 1.5 cm ! (prix, cet automne, de l'appareil autour de € 350) ; les applications sont très larges, à la fois Grand-Public (visionnage de photos ou films en famille, jeux vidéo à partir d'une console...) et besoins professionnels (réunions de médecins, vidéo promotionnelle en cabinet, etc.)]

Divers

* Anniversaire : les 10 ans de la carte Vitale I 
[Analyse :  la petite carte verte et la télétransmission par FSE ont fini par s'imposer, mais non sans mal... depuis le 3 juin 1998 à 16h30]

* Bill Gates, à 52 ans, quitte Microsoft qu'il a co-fondée, pour se consacrer à sa Fondation humanitaire 
[Analyse : des dizaines de Milliards de Dollars investis sur ses fonds personnels et le principe d'être un donateur actif jusqu'au dernier maillon logistique, en Afrique et partout dans le monde où il y a des enfants à risque (santé et éducation), cela mérite un grand coup de chapeau à un entrepreneur hors pair et créateur de notre Windows, fenêtre de notre curiosité numérique]

 

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017