NEWS 
JANVIER 2008

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

 

Propos à méditer : Dominique Mangeot, Président du Comité RSE du Leem, à Science Po, le 5 Décembre 2007:
"Les entreprises du médicament sont délibérément engagées en faveur du mouvement actuel de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). C'est une révolution. Il y a juste 5 ans, on est parti d'une situation de Laboratoires riches, repliés dans un sac, muets en raison des contraintes réglementaires. Il y a maintenant 30 mois, il a été décidé au sein du Leem de changer, d'exprimer une opinion sur une responsabilité sociétale, de formaliser une action pérenne dans ce domaine, au-delà de notre mission fondamentale qui est d'apporter le progrès thérapeutique... même si, comme M. Jourdain, l'industrie avait déjà occupé le terrain avec Tulip, l'action humanitaire d'urgence (depuis plus de 20 ans) ou Orphanet, le réseau qui permet aux patients de maladies rares de s'impliquer dans les essais cliniques, par exemple. Nous ne le faisons pas par hasard. C'est une décision réfléchie car nous avons légitimité de nous exprimer, et nous savons que ne pas le faire nous exposerait aux critiques de nos clients, et aussi de nos propres salariés qui sont aussi des citoyens. Et comme nous représentons des entreprises, nous devons le faire de façon organisée, sérieuse, vérifiable, focalisée sur l'action (et pas sur le déclaratif médiatique). Durant ces 30 mois, nous avons réfléchi et écouter les parties prenantes (notamment au sein du comité COPPEM avec les associations de patients, les ONG) pour déterminer une série d'objectifs visibles, atteignables, et pour mettre en place des outils et des indicateurs de leur suivi annuel (en appelant l'expertise de Vigeo, agence Européenne indépendante) à partir d'un état des lieux. Sur les 3 ans prochains, nous privilégierons en France, les dimensions primordiales de l'accès au médicament, des maladies rares, des formes pédiatriques, de la iatrogénèse évitable, des incitations collectives au bon usage, de l'information responsable au public, de l'environnement, et pour les pays dits du Sud, des partenariats efficaces, du développement durable et des dialogues sans tabou. En un mot, nous voulons agir, en toute transparence et en toute éthique."

 

NEWS   Janvier 2008

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Croissance modérée du marché pharmaceutique Français en 2007
[Analyse : après une année 2006 de stagnation (+ 0.7%... et - 6 % en volume), en raison des génériques, de baisses de prix et des déremboursements décidés par la tutelle, le marché 2007 (année d'élections) a progressé de 4.5 % (+7.5 % à l'hôpital et + 4 % en officines), soit € 19.5 Milliards ; en ville, les volumes vendus sont globalement stables, la croissance est donc venue des médicaments prescrits par les médecins spécialistes, plutôt pour des pathologies plus graves, aux traitements chers (y compris rétrocession hospitalière) ; en particulier, Enbrel de Wyeth (polyarthrite rhumatoïde), ou Neulasta d'Amgen (anémie consécutive à la chimiothérapie, 1230 € l' injection) ; la décélération de la croissance (+4.7% en 2005 et entre + 7% et + 9% pour les 6 années précédentes) est néanmoins structurelle, avec l'arrivée de nouveaux génériques (au niveau mondial, US$ 24 Milliards de CA en jeu en 2008) ]

* L'Ordre des pharmaciens dit «oui» à l'automédication devant le comptoir
[Analyse : au début farouchement contre, l'Ordre a viré sa cuti en l'assortissant de conditions mineures et raisonnables ( interdiction de la vente libre pour les produits potentiellement dangereux, adaptation des notices et du conditionnement afin de s'assurer que les boîtes n'ont pas été ouvertes, surveillance permanente d'un pharmacien sur la zone en libre accès), et en acceptant de réviser son code de déontologie ; les officinaux également massivement opposés à l'été 2007 (étude Pharmaclient) sont aujourd'hui résignés (une campagne et des incitatifs sont nécessaires pour les rendre pro-actifs) ; à noter que la Ministre propose de créer une centrale d'achat ouverte aux officinaux pour stimuler la concurrence et pousser les prix à la baisse (les groupements s'y opposent, naturellement)]

* Le marché de l'esthétique médicale explose en 2007, en France comme dans le reste de l'Europe
[Analyse : porté par des tendances socioculturelles favorables et des technologies nouvelles moins invasives ( lasers, injections, crèmes innovantes, appareils de remodelage de la peau), le marché Européen a triplé en 2007, à € 4.2 Milliards (vs. 2006) et le marché Français (15% du total) a explosé aussi avec notamment les anti-rides, les différents traitements aux lasers (par exemple, couperose), les implants mammaires, la toxine botulique, les premiers spas médicalisés]

Politique et économie de la Santé

Rapport de la Commission Attali : 316 décisions qui visent à refonder la dynamique de la France
[Analyse : d'inspiration libérale malgré les origines de son Président, cette commission a présenté dans un rapport de 245 pages un ensemble cohérent de mesures pour remettre en selle l'économie de la France, compte tenu des signaux envoyés par les autres pays (émergents ou comparables) ; pour ce qui est de la Sécu (peu concernée, dans l'attente des résultats prochains des États Généraux dits EGOS, qui vont statuer sur les ARS ou Agence Régionales de Santé, et surtout leur contour et leur autorité dans un pays Jacobin, et des résultats de la réforme du financement de la protection sociale à venir, 2 dossiers très lourds), on note la fiscalisation d'une partie du financement de la protection sociale (afin de réduire le coût du travail, il est proposé de transférer 3 points de cotisations sociales salariales vers la CSG (+ 0.6 point) et la TVA (+ 1.2 point), une même loi de finances pour l'État et la Sécu, une enveloppe limitative des crédits de l'assurance maladie (que le plan Juppé avait tenté d'instaurer en 1995), la mise sous condition de ressources des allocations familiales (2 Milliards d'économies), la mise en place d'une franchise proportionnée aux revenus à la charge des assurés, et la restriction du monopole des officines aux seuls produits prescrits (qui a soulevé un tollé et doit être repoussée à plus tard)... à suivre]
                     + Juillet 2008 : 1 mois après la remise du rapport, après quelques levées de bouclier et quelques polémiques, les médias oublient les mesures proposées... 6 mois après, le rapport est enterré (comme beaucoup d'autres)

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par TEVA PHARMA de la Biotech Américaine COGENESYS pour US$ 400 Millions
[Analyse : une importante acquisition stratégique malgré l'apparente modicité de la somme en jeu ; le numéro un mondial des médicaments génériques met la main sur une petite société Biotech (un spin-off de HGS, Human Genome Sciences) qui a acquis un vrai savoir faire de recherche et surtout de fabrication recombinante, notamment pour le G-CSF, l'albumine, et l'interféron bêta ; le marché des biosimilaires (= génériques de produits de biotechnologie) n'en est qu'à ses tout débuts (2 molécules approuvées par l'EMEA, aucune par la FDA qui n'a pas finalisé sa législation à ce sujet, les autorités sanitaires hésitant à donner leur feu vert à ces copies de molécules beaucoup plus complexes, voire au profil sécuritaire non établi) et l'enjeu financier se chiffre à plusieurs dizaines de US$ Milliards, dans les 5 ans qui viennent ; Pharmaclient qui a mené plusieurs missions sur ce thème a démontré la stratégie gagnante de Novartis-Sandoz, alors que Teva a tardé à s'investir pleinement, et que les génériqueurs Indiens rivalisent en communication (seulement)... la bataille est maintenant engagée]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Richard Douge, chez MERCK-SERONO (MERCK KGaA) HQ, comme Senior Vice President, Head of Marketing et membre de l'Executive Management Board
[Analyse : auparavant, MERCK SANTÉ, Président (2006 - 2007), MERCK SANTÉ, D.G. (2005 - 2006), MERCK (KGaA) HQ, Senior Vice President Marketing International (2002 - 2005) et MERCK (KGaA) membre du comité exécutif, MERCK LIPHA (MERCK KGaA), Directeur Pharmacie Éthique France, puis D.G. (1996 - 2002), MERCK KGaA Portugal, D.G., puis LIPHA Allemagne, Managing Director (1992 - 1996), LIPHA SANTÉ HQ, Chef de projet international Campral (1989 - 1992), DUPHAR (SOLVAY), Manager Marketing (1987 - 1989), THÉRAPLIX (RHÔNE POULENC SANTÉ); Né en 1956, Médecine (docteur, psychiatrie), Master à l'ESCP Paris et à l'École de management de Lyon]

* Pierre-Henri Longeray, chez MERCK-SERONO (MERCK KGaA) France, comme D.G. et Président du Comité de Direction 
[Analyse : auparavant, MERCK SANTÉ (MERCK KGaA), D.G. et Président du Comité de Pilotage Merck-Serono (2007), MERCK SANTÉ (MERCK KGaA), D.G. Pharmacien Responsable (2002 - 2006)* MERCK LIPHA (MERCK KGaA), Directeur Theramex (2000 - 2003), MERCK LIPHA (MERCK KGaA), Directeur OBERVAL (1997 - 1999), MERCK LIPHA (MERCK KGaA), Directeur ARON MÉDICIA (1994 - 1995), puis de la totalité (1998), LIPHA, Études de Marché; Né en 1960, Pharmacie (Lyon), CPA (Lille)]

* Valentino Confalone, chez B.M.S. (BRISTOL-MYERS SQUIBB) France, comme Directeur de la Division Virologie
[Analyse : auparavant, B.M.S. (BRISTOL-MYERS SQUIBB), Directeur Marketing Hématologie Europe, autres marchés (2006 - 2007), B.M.S. (BRISTOL-MYERS SQUIBB) Italie, Chef de Produit senior (2004 - 2006), SCHERING-PLOUGH Espagne, Délégué médical, puis Chef de produit et Directeur régional (2001 - ), Diplôme d'Économie et direction d'entreprise, MBA (IESE, Barcelone)]

* Iris Zemzoum, chez B.M.S. France, comme Directeur de la division Oncologie - Hématologie
[Analyse : auparavant, B.M.S. Europe (France), Directeur Marketing et de la marque EMEA (2004 - 2007)* B.M.S. Europe (Belgique), Manager marketing virologie ( - 2004), B.M.S. Allemagne, Manager médical oncologie ; Né en 1972 (estim.), Médecine (Docteur, gynécologue, spécialisée en oncologie)]

* Cécile Rey-Coquais, chez WYETH France, comme Directrice Affaires Médico-économiques  
[Analyse : auparavant, ORGANON (AKZO) France, Strategy and Business Development Director]

* Thierry Damerval, à l'INSERM, D.G.A. Stratégie
[Analyse : auparavant, ÉTAT, Directeur du cabinet du Ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, François Goulard (UMP) (2006 - 2007), ÉTAT CEA, Directeur du développement stratégique (2006), ÉTAT CEA, Directeur de centre de recherche (2003 - 2005), ÉTAT CEA, Directeur de la stratégie et de l'évaluation (2001 - 2003), ÉTAT CEA, Assistant, puis Directeur adjoint des sciences du vivant (1993 - 2001), ÉTAT CEA, Responsable (1992 - 1993), BIOFUTUR, Rédacteur en chef (1990 - 1992), INSTITUT PASTEUR, Chercheur (1984 - 1990) ; Né en 1961 (estim.), Normale Sup (Saint-Cloud, 1980), Agrégé de sciences naturelles (1983), Docteur en microbiologie (université Paris-VII)]

* Christophe Maupas, chez MEDA PHARMA France (anciennement Sarget, Viatris), comme D.G. 
[Analyse : auparavant, ORGANON Italie, D.G. (2004 - 2007), ORGANON USA, Directeur Marketing, ORGANON Afrique du Nord, ORGANON France (AKZO NOBEL), Directeur de l'Unité Marketing Psychiatrie (1999 - 2001), WYETH LEDERLE France (A.H.P.), Marketing (1991 - 1998) ; Né en 1961 (Estim.), Médecine (Docteur), Programme Sciences Po]

* Michel Ginestet, chez PFIZER France, comme Vice-President Division Relations prescripteurs, membre du comité exécutif
[Analyse : auparavant, PFIZER France, Vice-President Développement, Stratégie et Finance (1994 - 2007)# Acquisition par PFIZER de PHARMACIA (2003), PFIZER France, Directeur Organisation, puis Directeur administratif et financier (1993 - 1994), PFIZER France, Responsable du support marketing-ventes (1988 - ) ; Né en 1957, Ingénieur (Centrale Paris, 1979)]

* Thierry Lacabane, chez PFIZER France, comme Vice-président en charge de la division stratégie et finance
[Analyse : auparavant, PUBLICIS France, D.G. Services Partagés (2006 - 2007), SANOFI- AVENTIS HQ, Directeur financier Amérique Latine (2005), AVENTIS France, Vice-président Finance, puis Directeur adjoint (1999 - 2004), RHÔNE-POULENC RORER France, Vice-président Finance (1996 - 1999), LILLY (ELI LILLY) France, Directeur régional des ventes (1993 - 1996), LILLY (ELI LILLY) Portugal, Directeur administratif et financier (1987 - 1993), LILLY (ELI LILLY), (1983 - 1987) ; Né en 1959 (estim.), Sup de Co (Montpellier), MBA Finance et international Business (New York)]

* Reda Guiha, chez PFIZER France, comme Vice-président en charge de la division oncologie, ophtalmologie, endocrinologie 
[Analyse : auparavant, PFIZER France, Directeur senior des Ventes (2003 - 2007), AVENTIS USA, Vice-président Marketing corporate Oncologie (1998 - 2003), RHÔNE-POULENC RORER HQ, Directeur marketing international U.T. (1996 - 1998), FARMITALIA CARLO ERBA France, puis PHARMACIA, Marketing et ventes (1988 - 1996) ; Né en 1963 (estim.), Pharmacie (docteur)]

* Olivier Pilley, chez GENZYME France, comme Division Oncologie Hématologie
[Analyse : auparavant, GENZYME France, Directeur Bioenvision, EUROVAX (JV EUROVAX-STADA), Président France (2005 - 2006), BIONEST, Senior Consultant (2004), FRESENIUS France, Vice Président Exécutif, International, Hemocare Adsorber Technology (2002 - 2004), VAMEDIS France, D.G. (2001 - 2002), ELA MEDICAL (SANOFI-SYNTHÉLABO), Directeur Business Développement (1999 - 2000), ELA MEDICAL (SYNTHÉLABO), Directeur, Asie - Japon (1995 - 1999), ELA MEDICAL (SYNTHÉLABO), Directeur Planning Marketing, Directeur Marketing (1990 - 1995), ELA MEDICAL (SYNTHÉLABO), Responsable Ventes Export (1987 - 1989), JOUVEINAL Canada et USA, Responsable du développement division biotechnologie (1984 - 1986) ; INA (Ingénieur Agronome), Ventes et Management (Mercuri)]

* Agnès Renard-Viard, au LIR (Laboratoires Internationaux de Recherche), comme Directeur
[Analyse : auparavant, LILLY (ELI LILLY) France, Directeur de la Communication et Présidente de l'Institut Lilly (2004 - 2007), ACTELION France, Directeur des relations extérieures, ORGANON (AKZO) France, Manager Communication, SOFRÈS MÉDICAL, Ingénieur d'études , ROUSSEL-UCLAF, Attachée à la Direction Médicale ; Née en 1966, dans la Sarthe, Pharmacie (Docteur), Ipag]

Relation Client

*  Sophia, le nouveau programme d'accompagnement et d'observance des diabétiques par la CNAMTS
[Analyse : en test sur le principe du volontariat, ce programme va s'appliquer à 136 000 patients pris en charge à 100 % au titre d'une ALD, dans 10 départements ; il concerne d'abord, des documents d'information, des bulletins d'adhésion pour les médecins (motivés par une rémunération égale à 2C) et les patients, ensuite en Septembre 2008, un accompagnement téléphonique personnalisé par des infirmières, un service Internet et un magazine trimestriel spécialisé intitulé Sophia et vous ; le coût du dispositif est de 10 € par patient et par mois, soit € 10 Millions par an, à comparer à celui des dépenses de traitement, soit € 11 Milliards en 2006 ; le programme a été construit avec les associations de patients, les réseaux de santé, les sociétés savantes, l'Ordre et les syndicats de médecins, la Haute autorité de santé (HAS) et l'INPES... et pas l'industrie pharmaceutique qui est la première concernée et habilitée à ce sujet ; dans aucun pays, une telle situation d'ostracisme n'est relevée]

* ANDAM : nouvelle association (nationale) des D.A.M. ( délégués de l'assurance maladie)
[Analyse : cette association est le reflet du malaise de cette nouvelle profession (utilité, accueil par les médecins, formation, objectivité, statut, etc.) forte de plus de 700 personnes au profil hétérogène... un blog est disponible avec accès au forum]

Internet en Santé

* La FHF, la FEHAP et la FNCLCC innovent avec Hopital.fr 
[Analyse : la Fédération hospitalière de France, moteur du projet, offre un portail d'information grand public sur l'hôpital ; au menu (pédagogique et pratique), un annuaire bien vu des établissements sous la forme d'une base de données consultable sous diverses entrées y compris par mots clés (d'où comparaison et concurrence géographique possibles!), le descriptif des certifications de qualité (HAS), les scores ICALIN (indices composites des activités de lutte contre les infections nosocomiales), les tarifs pratiqués (sauf pour les praticiens à exercice mixte), une rubrique sur les prises en charge spécifiques (psychiatrie, soins palliatifs), un fil d'actualités nationales et locales sur le secteur hospitalier, des actualités médicales et soignantes, des informations sur les droits et les devoirs des patients, un dictionnaire médical de vulgarisation anti-jargon hospitalier, un espace Pro dédié aux médecins de ville, et bientôt un forum patients ; une belle réussite... souhaitons que les moyens de maintenance et de renouvellement soient prévus, compte tenu de l'ambition, et certains errements précédents dans le site institutionnel de la FHF]

* Un (presque) nouvel observatoire des technologies et des systèmes d'information de santé : i-med
[Analyse : la nouveauté ne réside pas dans le thème abordé, l'e-santé, le DMP, la télémédecine, et aussi l'e-Sécu, déjà largement traité dans Fulmedico, mais dans la dissidence de Jean-Jacques Fraslin, précisément pilier de Fulmedico, qui n'a pas la langue dans sa poche, et pourfend les dysfonctionnements, où qu'ils se trouvent (et notamment à la Sécu, au DMP) ; sur le plan technique, l'architecture est moderne, solide, avec un (incontournable) blog ; de son côté, le vénérable site Fulmedico est en panne (rien depuis le 22 Décembre 2007)]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* US$ 45 Milliards de dépenses R&D mondiales pour 20 NCE en 2006 (vs. respectivement US$ 15 Milliards et 50 NCE en 1996)
[Analyse : des chiffres édifiants qu'il ne faut pas regarder par le petit bout de la lorgnette... ce qui est comparable, ce sont les dépenses d'une année et les nouvelles molécules approuvées (NCE) environ 10 ans après ; lors de la présentation du bilan de la R&D de 2007, Robert Dahan a montré avec un enthousiasme communicatif que les produits en début de développement clinique avait, récemment (2003-2005 vs. 1998-2002), augmenté de 51% ; par conséquent, à l'instar de Christian Lajoux, «ne boudons pas notre plaisir face à l'innovation» car le bouillon de la R&D est en train de frémir, sur de nouvelles bases (les nouvelles "omiques") et vers des maladies mieux identifiées et ciblées ; à noter que pour la première fois, Catherine Lassale du LEEM avait donné la parole à 2 représentants d'associations de patients (diabète, ophtalmo) pour parler de leur attente avec émotion et remercier les chercheurs de leur avoir déjà tant apporté... des remerciements que l'on a vraiment grand plaisir à leur transmettre, en oubliant les "sinistroseux", les peureux de l'hyper-couverture-sécuritaire, les grincheux du jamais assez]

Gadgets de l’e-humain

*  ZPen : Dane-Elec lance son stylo numérique, une innovation majeure 
[Analyse : après plusieurs autres stylos fonctionnant avec un papier spécial, ZPen est différent puisqu'il écrit sur du papier ordinaire ; la captation est exportée sur l' ordinateur, convertie en documents électroniques, transcrits en texte par un logiciel de reconnaissance d'écriture manuscrite, puis archivés, ou placés en ligne ; techniquement équipé de 1 Go de mémoire Flash, le stylo fonctionne en émettant un signal sonore inaudible (ultrasons) enregistré au moyen de 2 microphones par le récepteur ; autonomie : 75 heures pour le stylo et de 20 heures environ pour le récepteur... et prix : 110 € (H.T.)]

Divers

* Le téléphone mobile comporte un risque (limité) de santé en cas de sur-utilisation
[Analyse : les études (enquête internationale Interphone, 13 pays sur 3 ans), sans être alarmistes, s'accordent à relever une augmentation du risque de cancer du cerveau (notamment tumeur de la parotide) chez les utilisateurs intensifs ; le ministère de la Santé rappelle qu'il est conseillé un usage modéré du téléphone mobile, notamment aux enfants ; dans l'attente de confirmations, préférer un positionnement permanent de l'appareil dans une poche basse (ou dans un sac) et préférer les kits bluetooth aux oreillettes filaires... ces nouvelles risquent-elles de saper le marché de Fujitsu qui a récemment commercialisé au Japon un appareil proposant une fonction de localisation GPS pour les enfants, ainsi localisés au mètre près par leurs parents ? ]

* La ponctuation Française, un must ?
[Analyse : tous les signes de ponctuation, leur graphie, leur rôle, leur emploi et les règles d'usage en typographie Française et Anglaise, plus leur histoire, depuis les plus lointaines mentions connues jusqu'à aujourd'hui... en bonus, une série d'exercices pour tester vos connaissances (attendez-vous à des surprises, même si votre éducation est à l'ancienne et stricte !)]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017

Pause...Citation, Humour, Quizz Réponse

Ouvrir la boîte de Pandore avec l'initiation des génériques en France, c'est le mot de Bernard Chalchat, pharmacien, alors Président de Ciba-Geigy en France. La boîte est encore à peine ouverte, malgré les différents ouvre-boîtes...mais d'ou vient donc cette fameuse boîte?

QUIZ13

Pharmaclient est le site-conseil de la Valorisation Client en Pharma...
Pour toute Mission, Inscription à la Pharmagalerie, ou Question: CONTACT

Actualisation : Dimanche 15 Janvier 2017 / Updating : Sunday 15 January 2017

TOP-12-VISITES : News-Actus | Expertise | Pharmagalerie | Fusions-Acquisitions | Biotech-Companies | Glossaire-Pharma | Web-Pharma | Web-Prestataires | Gadgets | DMP | News-Archives | Abonnement |



© J.H. Huber, Pharmaclient, 2001-2017. Pour retourner à la page d'accueil: Bienvenue !
Retour Haut de page