NEWS 
JANVIER 2006

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Janvier 2006

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* SANOFI-AVENTIS cède au groupe PFIZER, pour € 1.1 Milliard, ses droits mondiaux sur l'EXUBERA, première insuline non injectable (depuis 1920), que Pfizer lance aux USA, en Février, pour US$ 3.50 par jour, et bientôt en Europe
[Analyse : en 1998, Aventis et Pfizer avaient noué une alliance à 50-50 pour développer, puis commercialiser ensemble ce futur médicament ; c'était le seul produit majeur en phase III au moment de l'acquisition d'Aventis par Sanofi et apparemment une des pilules empoisonnées pour décourager les acquéreurs potentiels d'Aventis : Pfizer a exercé une clause du contrat lui permettant de récupérer la totalité des droits du produit, en cas d'acquisition, devant les tribunaux ; les analystes valorisaient l'Exubera, entre 1.5 et 3 Milliards... la première insuline inhalable, une alternative aux injections quotidiennes toute leur vie, pour des Millions de diabétiques dépendants... il resterait à évaluer combien représentait l'Exubera dans le prix d'acquisition de € 55 Milliards payé par Sanofi en 2004]
                         + Octobre 2007 : Pfizer annonce l'arrêt de l'Exubera, en raison de l'échec de sa commercialisation internationale ; le meilleur confort d'utilisation aux diabétiques ne l'a pas emporté face aux inconvénients (des effets secondaires, bénins et passagers, mais fréquents, par rapport aux insulines traditionnelles, un dispositif d'absorption compliqué, et un prix de vente double, sauf en France où le CEPS n'a pas acté le prix demandé et le produit n'a pas été lancé)

* Premier générique de Bio-médicaments approuvé par l'EMEA
[Analyse : SANDOZ, la filiale de génériques de NOVARTIS, va commercialiser le premier "biosimilaire", Omnitrope, copie de l'hormone de croissance Genotropin de Pfizer ; jusqu'à présent, seuls les génériques de médicaments d'origine chimique étaient possibles, avec des études de bio-équivalence : pour un biosimilaire, l'EMEA demande en outre des études cliniques sur le générique (aux USA, la FDA refuse toujours de les autoriser) ; les médicaments de biotechnologie ont représenté US$ 56 Milliards de ventes mondiales en 2004 (+ 18 %), d'où un enjeu important pour les payeurs... cependant, vu les difficultés de production et d'autorisation, les génériqueurs n'accepteront pas des discounts très importants, ce qui risque de repousse l'arrivée de ces génériques en France]
                 + Avril 2006 : première commercialisation du produit attendue en Allemagne ; l'Europe est ici en avance sur les USA où aucun Bio-générique n'est attendu avant 2009 ; le marché mondial des Bio-génériques est estimé à US$ 20 Milliards, mais l'enjeu à court terme est limité à 10% en raison de coûts -le coût de développement d'un Bio-générique est de l'ordre de US$ 20 Millions contre 1 Million pour un générique classique, issu de la chimie-, de réticences des autorités -risques de sécurité sanitaire- et de savoir faire de production -technologiquement inaccessible aux génériqueurs des PVD comme Ranbaxy, pour l'instant

Politique et économie de la Santé

* Premier bilan en demi-teinte de 2 éléments "restructurant" de la réforme Douste-Blazy (loi du 13 Août 2004)
[Analyse : alors que les dépenses de remboursement du régime général ont augmenté de 4.3 % en 2005 (plus que prévu par la LFSS, avec un dérapage important pour le secteur hospitalier, +6.5%), le forfait de 1 € et le médecin traitant démarrent financièrement moins bien que souhaité : le forfait rapporterait seulement € 400 Millions (au lieu de 700) en raison des nombreuses exemptions, mais surtout les patients en tiers payant n’ont toujours "rien" payé des € 100 Millions qu'ils doivent aux Caisses ; et le médecin référent (volontaire), préfiguration du médecin traitant aux adhésions plébiscitées, est apparu dans une analyse spécifique comme un facteur de qualité dans les pratiques et par l'accès à la FMC, mais n'a pas généré d'économies]

* LE DMP enfin sur les rails... de départ, pour les expérimentations, avec les "seuls" documents nécessaires à la coordination des soins (le DMP ne remplacerait pas le dossier patient du praticien)
[Analyse : en plus des données d'identification du patient (nom, prénom, date de naissance, identifiant), le DMP devrait contenir 3 volets consacrés aux données générales, aux soins et à la prévention ; les antécédents, allergies, intolérances et vaccinations, ainsi que les consultations spécialisées seraient intégrées aux données générales, les résultats d'examens biologiques, de comptes rendus radiologiques ou d'imagerie, d'actes et de séjour hospitalier feraient partie du volet de soins, comme les conclusions de télé-consultation, des pathologies et des traitements en cours, ainsi que des dispensations médicamenteuses (via le pharmacien) ; les facteurs de risque et les informations utiles à la prévention seraient mentionnés dans le 3ème volet ; techniquement, il est également prévu que des documents radiologiques ou d'imagerie puissent être intégrés au DMP... les expérimentations des 6 consortiums dans 15 régions devraient pouvoir commencer, sachant que le principal décret d'application CNIL a été publié au JO : 6 mois de retard, mais la date "butoir" de Juillet 2007, dans la loi du 13 Août n'a pas été modifiée (détail dans Dossier DMP)]
              + Mai 2006 : (virage à 180 degrés) le DMP est entièrement re-formaté, le rôle des consortiums est dénaturé, Dominique Coudreau part en retraite de l'opérationnel, et le nouvel homme fort du DMP est Jacques Sauret

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par BOSTON SCIENTIFIC de GUIDANT pour US$ 27 Milliards, au détriment de l'offre de J&J lancée en Décembre 2004 [épisodes précédents : news de Décembre 2004, Novembre 2005]
[Analyse : Boston, allié à Abbott, a emporté l'enchère à un prix astronomique (montant global, part de cash, indemnités à verser à J&J, indemnités promise aux actionnaires si le deal n'est pas finalisé avant fin Mars) ; la bataille est apparue comme une question de survie pour Boston, compte tenu de ce prix, de sa taille actuelle, et de son internationalisation limitée (synergies plus difficiles que pour J&J) ; le nouvel ensemble Boston Scientific-Guidant doit faire quasiment jeu égal sur le marché de l'équipement cardio-vasculaire avec le N°1 mondial Medtronic (C.A. : US$ 7.3 Milliards) ; la bourse a cependant sanctionné l'opération (-7% sur le titre Boston) et la FDA a marqué ses distances (nouveaux avertissements sur des produits défectueux de Guidant) ; Abbott, qui co-finance l'opération (US$ 6.4 Milliards), reprend certaines activités vasculaires et endo-vasculaires de Guidant ; pour J&J, c'est une déception raisonnée (les arbres ne montent pas jusqu'au ciel), avec un sweetener : US$ 700 Millions de dédommagements !]
                  + Octobre 2008 : Boston Scientific est condamné à verser US$ 702 Millions à J&J pour le viol d'un brevet sur les stents, alors que le contentieux (distinct de Guidant) entre les deux groupes a commencé depuis 11 ans, même si Boston Scientific a arrêté de commercialiser le stent contesté depuis 2004

* Acquisition par l'Américain BECTON DICKINSON du Californien GENEOHM SCIENCES, pour US$ 230 Millions
[Analyse : l'équipementier médical américain s'empare d'un spécialiste des diagnostics moléculaires d'infections bactériennes (notamment résistantes), qui avait fusionné avec le Canadien I.D.I. en 2004 ; le C.A. 2005 n'est que de US$ 5 Millions, mais les test moléculaires, plus rapides et plus sûrs, constituent un enjeu majeur pour le traitements des infections bactériennes graves (environ 6 Millions par an dans le monde), par exemple le Staph doré méthicillino-résistant]

* Acquisition par PHILIPS de l'Américain Lifeline Systems, pour US$ 750 Millions, soit ,6 fois le C.A. 2005, par OPA amicale
[Analyse : depuis 2 ans, le groupe Philips recentre ses activités sur la santé, l'électroménager et l'éclairage, et réduit la voilure dans les semi-conducteurs et l'électronique Grand Public ; c'est une acquisition modeste (C.A. : US$ 150 Millions, +15% par rapport à 2004) mais la cible est originale, spécialisée dans les appels d'urgence pour personnes âgées, pour un coût d'un peu plus d'1 Dollar par jour]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Gilles Picard, chez SCHERING-PLOUGH France, comme P.-D.G.
[Analyse :  auparavant, SCHERING-PLOUGH Europe, Vice President Area 1, Suisse, Portugal, Scandinavie, Grèce, Autriche, Benelux (2004 - 2005); SCHERING-PLOUGH Belgigue, D.G. (2001 - 2003) ; SCHERING-PLOUGH HQ (USA) (1998 - 2001) ; SCHERING-PLOUGH France, Directeur B.U. (1994 - 1998) ; VIRBAC (1988 - 1993) ; Vétérinaire (Docteur)]

* Pierre Moustial, chez BTG-VIVASANTÉ, comme Membre du Directoire, chargé des Acquisitions et du Business Developpement [BTG-VIVASANTÉ, fusion de JUVA, ESPRIT BIO, et URGO (ex-FOURNIER)]
[Analyse :  auparavant, FOURNIER PHARMA HQ, D.G. (2003 - 2005) ; JUVA SANTÉ, Directeur du Développement, puis D.G. (1996 - 2003) ; DRESDNER BANK ; BANQUE PARIBAS ; Né en 1963, HEC 1986]

* Gérard Leduc, chez ETHYPHARM, comme P.-D.G. [en remplacement de Patrice Debrégeas (suite, selon Scrip, à un conflit entre actionnaires concernant la stratégie internationale, les résultats décevants, et le retrait de l'IPO en 2001)]
[Analyse :  auparavant, ETHYPHARM INDUSTRIES, P.-D.G. (1996 - 2005) ; ETHYPHARM, D.G. (co-Fondateur en 1977) ; PHARMA PHARM, P.-D.G. ; GERBIOL, Gérant Fondateur ; MONTAGEX, D.G. ; Né en 1947, Chimie (Ingénieur, Strasbourg), Conseiller CFCE]

* Patrice Coissac, chez ALEXION Europe, comme Président 
[Analyse :  auparavant,  BIOPHARMA CONSULT, Managing Director (2004 - 2005) ; PHARMACIA France, Président Pharma (2000 - ) ; PHARMACIA & UPJOHN France, P.-D.G. (1999 - 2000) ; NOVARTIS PHARMA Belgique, Directeur des Opérations (1998 - 1999) ;  BOEHRINGER MANNHEIM PHARMA France, Président du Directoire ; SANDOZ HQ, Allemagne et Japon ; Né en 1948, Sup de Co]

* François Sarkozy, chez BIOALLIANCE PHARMA, comme Vice-Président et membre indépendant du Conseil de Surveillance
[Analyse :  aussi, AEC PARTNERS, Consultant Associé (2001 - ) ; auparavant, AVENTIS PHARMA France, Directeur Médical ; HOECHST MARION ROUSSEL France, Directeur Médical et Pharmaceutique ; HOECHST MARION ROUSSEL (France), Vice-Président, Management des Projets ; ROUSSEL UCLAF (HOECHST) HQ, Chef de Produit International Antibiotiques, Manager Développement Clinique, puis Directeur du Développement International ; AP-HP, Assistant Pédiatre ; Né en 1959 (estim.) ; médecine (Docteur, Pédiatrie), DEA (Physiologie Respiratoire), Insead (MBA)]

* Florence Dupré, chez BIOALLIANCE PHARMA, comme Directrice des Ventes et du Marketing
[Analyse :  auparavant, GLAXOSMITHKLINE (GSK) France, Directrice des Activités commerciales Hôpital ; GLAXOSMITHKLINE (GSK) Europe, Directrice Marketing Stratégique VIH ; GLAXOSMITHKLINE (GSK) France, Chef de Produit Relenza ; B.M.S. France, Chef de Produits Virologie ; BAYER PHARMA France, Marketing Junior ; Née en 1970, DEA (Immunologie et Toxicologie), Mastère en Marketing et Management (Essec, 1995)]

* Christian Béchon, au L.F.B. (Laboratoire Français du Fractionnement et des Biotechnologies), comme D.G.
[Analyse :  auparavant, BOSTON CONSULTING GROUP, Senior Advisor ; C.S.I.S. (Conseil stratégique des industries de santé), Co-Secrétaire auprès du Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin (2004 - ) ; ÉTAT, Directeur-adjoint de Cabinet du Ministre de l'Économie, Francis Mer, et Directeur de Cabinet du Ministre de l'Industrie, Nicole Fontaine (UMP) (2002 - 2004) ; ÉTAT, CNES (Centre national d'études spatiales), Secrétaire Général (1995 - ) ; ÉTAT, IPSN, Secrétaire Général ; ÉTAT, Cour des Comptes, Conseiller Référendaire ;  Né en 1960, Ingénieur (Centrale, 1983), IEP (Paris), ENA (1988)]

* Chantal Cases, à l' IRDES, comme Directrice 
[Analyse :  auparavant, ÉTAT, Ministère de la Santé et des Solidarité, DREES, Sous-directrice (2000 - 2005) ; ÉTAT, INSEE, Responsable de la section "Revenus des Ménages", puis Chef de la Division Services ; Statisticienne et Économiste]

* Jean Jacques Chort, chez CIDER SANTÉ (PHARMEXX), comme Président du Directoire 
[Analyse :  auparavant, C.L. INNOVATION SANTÉ, Responsable des Opérations Pharmaceutiques ; EXPAND SANTE, Directeur des Opérations (2002 - ) ; divers Labos pharmaceutiques]

* Michel Pautrat, chez UNITHER, comme D.G. Sites Production et Développements Produits
[Analyse :  auparavant, CRÉAPHARM (PCAS), P.-D.G. (2003 - 2005) ; E-PHARMA (PCAS), P.-D.G. ; RHÔNE POULENC RORER HQ ; RHÔNE POULENC SANTÉ HQ, Directeur Contrôle de Gestion R&D ; Né en 1946, Droit (Maîtrise) 1968, Sciences Po, Harvard MBA]

* Gilles Marrache, chez AMGEN France, comme D.G. 
[Analyse :  auparavant, AMGEN Belux, D.G. (2004 - 2005) ; AMGEN France, Directeur Unité Oncologie Hématologie (2002 - 2004) ; NOVARTIS PHARMA France, Directeur B.U. Oncologie : NOVARTIS PHARMA France, Directeur commercial puis Directeur des Services Marketing ; Né en 1968 (estim.), MBA (ISC)]

* Marc de Garidel, chez AMGEN Europe, comme Vice-Président Europe du Sud-Ouest
[Analyse :  auparavant, AMGEN France, P.-D.G. (2000 - 2005) ; AMGEN HQ (USA), Directeur Financier Adjoint ; AMGEN Europe (Suisse), Directeur Financier ; LILLY (ELI LILLY) Allemagne, Directeur Financier ; LILLY (ELI LILLY) HQ (USA), Contrôleur de Gestion Europe de l'Ouest ; LILLY (ELI LILLY) France, Manager Finances ; Ingénieur Travaux Publics, Master en Management International, Harvard (Advanced Management Program)]

Relation Client

* Des attentes nouvelles pour les Français, selon un sondage IFOP-LEEM : Internet, campagne d'informations, visite de Labos, débats
[Analyse : si le contenu de l'info demandée par le Grand Public sur le Médicament n'a rien de nouveau (l'utilisation, le rôle du médecin et du pharmacien, les risques, les interactions sont importants... mais le prix et le rôle des payeurs ne correspondent pas à une attente), c'est le mode de l'information utilisée qui change : après le pharmacien (65%), le médecin (63%), c'est Internet qui apparaît (48%), loin devant la notice (32%) et les magazines (32%), les paramédicaux  (18%)... d'où une "1ère Semaine Nationale du Médicament" en Octobre 2006, dans 5 grandes villes, avec visite de sites industriels]

Internet en Santé

* Mutation d'Internet vers le "Web 2.0", avec des enjeux forts de relation client
[Analyse : Internet change et s'étend... les nouvelles stars s'appellent Blogger (outils de blog en ligne, propriété de Google), Flick'r (partage de ses photos et commentaires sur celles des autres), Del.icio.us (marque-pages de ses sites favoris), Myspace.com (plate-forme de contacts et d'échanges, véritable réseau social pour les moins de 18 ans qui peuvent aussi créer leur communauté privée en ligne) ; ces outils permettent de partager de l'information sur le Net d'une façon à la fois communautaire et personnalisée, avec un succès foudroyant (MySpace est devenu le site le plus visité aux USA, après Yahoo! et MSN et il y a déjà 25 Millions de blogs dans le Monde, sans compter les fils RSS et le "tagging") et représentent, pour certains des enjeux de veille concurrentielle (et de marketing viral) : par exemple, pour www.blogger.com la recherche du mot "Pharma" donne 3 résultats : Pharma Watch (ouvert le 16 Janvier 2006), Pharma Marketing Blog (le 27), et Pharma's Cutting edge (le 27) ; avec le Web 2.0, l'épicentre du nouvel Internet est devenu l'individu qui publie, et Internet mute d'une bibliothèque géante statique à une matière "vivante" (interactivité et partage, respect individuel) multimédias (un blog audio devient vite un podcast, et le blog vidéo se développe)... et les valorisations suivent : Yahoo ! a payé US$ 35 Millions pour Flick'r (alors, avec seulement 250 000 utilisateurs) et News Corp. a racheté Myspace pour US$ 580 Millions (soit 14.5 $, chacun des 40 Millions de membres)]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 70% : nouvelle objectif de substitution par les Pharmaciens pour fin 2006
[Analyse :  les 3 syndicats officinaux représentatifs (FSPF, UNPF et USPO) et l’Uncam ont conclu l’accord relatif aux objectifs annuels de substitution générique et à la permanence pharmaceutique des soins ; l'objectif générique est décliné par officine en fonction du taux actuel, révisable annuellement, avec un suivi de 20 molécules prioritaires ; la permanence est indemnisée : 75 € pour 12 heures de garde... les pharmaciens sont définitivement entrés dans la négociation avec les payeurs de premier niveau]

Gadgets de l’e-humain

* Premiers périphériques USB sans fil, présentés au CES de Las Vegas 
[Analyse : d'une part Belkin a présenté un hub USB, d'autre part Gefen a présenté un USB extender ; tous deux utilisent une liaison radio de type UWB pour des débits de 480 Mbits/s sur quelques mètres... prometteur]

* 2006 : année de la révolution de l'affichage, suite aux nouveautés du CES de Las Vegas
[Analyse : pour les Européens, 2006 verra l'arrivée de l'affichage numérique haute définition : vidéo-projecteurs HD (1080p) à DEL ou DLP, écran LCD HD de grandes dimensions (max. 82 pouces, 192 cm de diagonale), écran plasma HD (max. 103 pouces, 212 cm), rétroprojecteurs à nouvelle technologie de micro-écrans ou à DLP/DEL, programmes TVHD au format MPEG4 (y compris TNT), TV mobile, DVD au format HD (concurrence frontale de 2 standards : BlueRay et HD-DVD), TV sur ordinateur par ADSL2 (Free), le tout sans fil, via WiFi ou WiMax]

Divers

* Une montre-détecteur de chutes pour les personnes âgées, testée au CHU de Montpellier (gérontologie)
[Analyse : son concepteur nîmois, Data Health System (DHS), vise d'abord le marché des femmes ostéoporotiques et du 3ème âge à mobilité réduite (maisons de retraite) ; la montre, pesant 18 grammes, est équipée d'un capteur qui mesure l'accélération du mouvement du corps et d'un système radio pour la télésurveillance ; développement avec la SAGEM (éviter les "faux-positifs") ; une version Grand Public est envisagée en 2008 ; chez les plus de 65 ans, 1 personne sur 3 présente un risque de chute, selon qu'elle souffre de troubles sensoriels, musculaires, de la vision, de l'équilibre ou d'une maladie (Alzheimer) et 3 à 5% de chutes est suivi de traumatismes graves]

* une RFID pour lutter contre les contrefaçons du VIAGRA, aux USA
[Analyse : pour déceler les copies illicites, Pfizer ajoute une puce électronique sur l’étiquette de chaque conditionnement, associée à une antenne permettant de lire à distance un numéro d’identification... une première pour un produit commercial, après une CRO pour les lots d'expérimentation... le futur tout de suite]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017

Pause...Citation, Humour, Quizz Réponse

"Treating different customers differently", voilà la devise initiatrice du "one-to-one" proposée par Don Peppers. Mais que voulait-il dire vraiment?

QUIZ9

Pharmaclient est le site-conseil de la Valorisation Client en Pharma...
Pour toute Mission, Inscription à la Pharmagalerie, ou Question: CONTACT

Actualisation : Dimanche 15 Janvier 2017 / Updating : Sunday 15 January 2017

TOP-12-VISITES : News-Actus | Expertise | Pharmagalerie | Fusions-Acquisitions | Biotech-Companies | Glossaire-Pharma | Web-Pharma | Web-Prestataires | Gadgets | DMP | News-Archives | Abonnement |



© J.H. Huber, Pharmaclient, 2001-2017. Pour retourner à la page d'accueil: Bienvenue !
Retour Haut de page