NEWS 
FÉVRIER 2007

   

Clic rapide ! Retour News du Mois Retour Moteur de Recherche Retour Accueil du Site

 

 

NEWS   Février 2007

Les évènements du mois de  PHARMACLIENT.NET

Stratégie Pharma

* Symbole : 3 produits High Tech entrent dans le Top 10 Pharma en 2006, pour la première fois
[Analyse : l'Aranesp, contre l'anémie, de l'américain Amgen, le Glivec, du suisse Novartis, contre une forme rare de leucémie, et l'Enbrel, de l'américain Wyeth, contre la polyarthrite rhumatoïde et le psoriasis, sont 3 produits destinés à des maladies rares ou graves (pour des prescriptions de spécialistes, à partir de l'hôpital et rétrocédés) ; c'est davantage symbolique que primordial, mais cette première montre bien le changement profond que connaît la Pharma (et sa R&D), progressivement au détriment des produits de masse ; le Glivec est alors emblématique puisque son CA est égal à l'anti-ulcéreux Mopral d'AstraZeneca, n°1 Français il y a 2 ans et laminé par les génériques, ce qui signifie que son prix unitaire lui est 70 fois supérieur et ses volumes 70 fois moindres]

* L'automédication s'est dynamisée en 2006, en France
[Analyse : si le marché éthique a anormalement progressé de seulement 0.7% en 2006, le marché de l'automédication a été dynamique (+ 8.4% en volume et à peu près autant en valeur), une évolution également atypique ; parmi les leaders : Doliprane € 51 Millions (+7.8%), Nicorette € 33 Millions (+7.3%), Humex € 30 Millions (+11.1%), Efferalgan € 30 (+4.5%), Strepsils (Reckitt) € 29 Millions (+28.8%) ; ce dynamisme ne s'explique pas complètement par les déremboursements, loin s'en faut, mais aussi par la forte croissance des produits de sevrage tabagique, et par le bon maintien des prescriptions du non-remboursable, selon l'AFIPA ; côté déremboursements: 175 molécules, soit 300 médicaments, à partir du 1er mars 2006, ont perdu 106 millions de boîtes à fin 2006 (-61 %) ; une analyse approfondie fait ressortir que pour 12 boîtes perdues, seule 1 est retrouvée en automédication, que parallèlement les veinotoniques passés en vignette orange (remboursés à 15% jusqu'en 2008) baissent de 31.5% (soit un manque à gagner de € 170 Millions), et qu'enfin, les catégories gagnantes sont les sédatifs/hypnotiques, les suppléments minéraux, et les expectorants (qui correspondent à des pratiques d'automédication acceptées depuis longtemps par les Français), et les marques fortes... conclusions : les dégâts collatéraux causés par la communication autour du SMRi (= inutile), par le refus de prise en charge même temporaire par les mutuelles, ont été énormes, et de longs et coûteux investissements seront nécessaires pour revenir à une automédication responsable dans ces pathologies]

Politique et économie de la Santé

* Lancement du plan quinquennal "Hôpital 2012", pour une enveloppe totale de € 10 Milliards
[Analyse : il s'agit d'un élément essentiel de la réforme du système de santé, même si médiatiquement sa couverture est passée inaperçue en raison de la continuité avec le plan précédent dit "Hôpital 2007" et de son acceptation par les intéressés eux-mêmes (pôles hospitaliers de la nouvelle gouvernance, informatique hospitalière avec un ratio augmenté de 1,7 % à 3 % des charges, T2A, investissements de modernisation des établissements, recomposition hospitalière par les SROS 3, etc.) ; en sus, des nouvelles mesures, pour l'adaptation aux normes de sécurité (incendie, amiante, etc.), l'amélioration des conditions de travail (crèches, climatisation, voire des logements proposés aux infirmières) et la rénovation et la réorganisation des services d'urgence ; politiquement (aussi), le plan s'accompagne, pour 2007, d'un déverrouillage des tarifs (+ 1.6%, vs. négatif en 2006) et notamment pour les CHU, d'une augmentation de 9 % des crédits dévolus aux missions d'intérêt général et à l'aide à la contractualisation (investissements, plans de santé publique) ; au total, une évolution du plan Mattei et un enterrement du volet Hôpital du plan Juppé de 1995 : les ARH jadis décisionnaires, ne sont plus que des organes de coordinations vers le le pouvoir central, et la régionalisation et l'osmose ville-hôpital sont passées à la trappe]

* Premiers États Généraux des infections nosocomiales (= infections acquises à l'hôpital)
[Analyse : un enjeu majeur de santé publique qui représente 4 000 décès par an et 4 à 5 fois plus de cas de morbidité, soit 1 patient sur 20... la manifestation, organisée par le LIEN et suivie par 800 personnes, a proposé 24 mesures pour diminuer sensiblement le nombre de cas, comme la généralisation des indicateurs de qualité pour les hôpitaux, le renforcement de la formation à la lutte contre les infections nosocomiales, la généralisation de la fonction de gestionnaire de risque en liaison avec le Directeur de l'hôpital, l'équipement d'un point de lavage des mains ou d'un distributeur de solutions antiseptiques pour chaque lit de patient et chaque local de passage, la rédaction par l'INPES d'une brochure spécifique d'information pour les médecins traitants, l'accréditation rendue publique des équipes médicales, etc.]

Fusions-Acquisitions en Santé

* Acquisition par le Britannique SHIRE de l'Américain NEW RIVER PHARMA, selon une OPA amicale de US$ 2.6 Milliards
[Analyse : c'est une intégration verticale, car le produit phare de NRP, le Vyvanse, un médicament des troubles du déficit de l'attention et de l'hyperactivité (souvent chez les enfants, notamment aux USA), est déjà développé par les 2 laboratoires en partenariat (enregistrement obtenu quasi simultanément de la FDA) ; le Vyvanse est un follow-up de l'Adderrall, premier produit de Shire (la moitié du CA total, égal à près de US$ 1.7 Milliard) dont le brevet tombe en 2009 ; Shire est le 3ème labo Britannique (après GSK et AstraZeneca), mais il n'a été fondé qu'en 1986 par 4 entrepreneurs avant d'être coté au LSE en 1997 ; en France, ces produits ne sont pas commercialisés et l'indication est mal reconnue]

* Acquisition par l'Américain ALLERGAN du Suisse ENDOART, un fabricant d'anneaux gastriques, pour US$ 97 Millions
[Analyse : Allergan, leader mondial des produits pour la médecine esthétique et un des grands labos d'ophtalmologie, est déjà dans le domaine des anneaux gastriques depuis l'acquisition de son compatriote Inamed ; ce segment est très prometteur compte tenu de l'«épidémie» mondiale d'obésité ; EndoArt, fondé à Lausanne en 1998, a mis au point des implants intestinaux que l'on peut ajuster à distance par télécommande, selon les besoins de perte de poids du patient et qui viennent d'être approuvés par l'Agence Européenne ; EndoArt était financé par des venture capitaux essentiellement locaux, mais aussi par le Français Sofinnova]

* Acquisition par l'Allemand SARTORIUS de 50 % du capital du Français STEDIM, pour € 152 Millions
[Analyse : Sartorius fabrique des filtres, indispensables à toutes les étapes de production des médicaments biotechnologiques fabriqués en milieu stérile ; créé en 1979, Stedim Biosystems est spécialisé dans les systèmes-poches à usage unique (depuis quelques cc jusqu'à 3000 litres), pour les Biotechs ; le nouvel ensemble, Sartorius Stedim Biotech, a un CA pro forma de € 400 Millions ; les synergies sont évidentes car les clients sont les mêmes et les produits (très différents) ont en commun un haut niveau de technicité ; la part vendue correspond au capital des fondateurs et ayant-droits, dont Bernard Lemaitre, le Président depuis la création... né en 1938]

* Acquisition par le grossiste PHOENIX PHARMA France de 35% du capital du groupement de pharmaciens PLUS PHARMACIE
[Analyse :  Phoenix Pharma France est un des leaders de la répartition pharmaceutique européenne, aussi cette intégration verticale suscite de nombreuses interrogations chez les officinaux (et les syndicats... risques de chaînes de pharmacies, à terme) ; Plus Pharmacie est un groupement de 600 pharmacies, de taille moyenne, qui s'est aussi diversifié dans la nutrithérapie (Pharmavie) ; son fondateur, Joseph-Philippe Benwaïche, reste P.-D.G. ; le deal aurait aussi intéressé la chaîne Québécoise Family Prix, moins disante]

Carnet en Santé (détails dans la PHARMAGALERIE)

* Henry-Vincent Charbonné, chez ROCHE HQ Pharma, comme Directeur mondial du Marketing stratégique 
[Analyse : auparavant, ROCHE France, Président du Directoire (2002 - 2006), ROCHE France, D.G. Directeur de la Division Pharmaceutique (2001 - ), ROCHE France, Directeur des Opérations Pharmacie (1996 - 2000), ROCHE HQ Diagnostics, Directeur B.U. immuno-chimie-biochimie (1991 - ), ROCHE France, Assistant Directeur Marketing, puis Directeur adjoint (1988 - 1991), MERCK SHARP & DOME- CHIBRET France, Marketing (1983); Né en 1953, ISA 1979]

* Sophie Kornowski-Bonnet, chez ROCHE France, comme Président du Directoire
[Analyse : auparavant, MERCK SHARP & DOME- CHIBRET France, Directeur de la division cardio-vasculaire ( - 2006), M.S.D. HQ, Directeur Marketing Monde de la rhumatologie et de l'analgésie, Née en 1963 (estim.); Pharmacie (Docteur), Chicago University (MBA)

* Stéphane Thiroloix, chez IPSEN HQ, comme Vice Président exécutif, chargé du développement corporate
[Analyse : auparavant, B.M.S.-UPSA France, D.G. (2004 - 2007) et Vice Président Europe (2006 - 2007), B.M.S.-UPSA France, Senior Vice Président Opérations (2002 - 2004), SMITHKLINE BEECHAM France, Directeur des Opérations (1999 - 2001), SMITHKLINE BEECHAM France, Directeur des Ventes (1998 - 1999), LEN MÉDICAL, D.G. (1998), H.M.R. France, Directeur Houdé (1997), ROUSSEL-UCLAF Australie, ROUSSEL-UCLAF Mexique, Directeur Marketing, puis Directeur des Opérations, ROUSSEL-UCLAF, Coopérant Afrique du Sud, puis Chargé de Marketing (1987), PRICE WATERHOUSE, Consultant (1984); Né en 1964, HEC 1986]

* Nicolas Schaltenbrand, chez QUINTILES, comme D.G.
[Analyse : auparavant,  Quintiles Strasbourg, Directeur du Data Management associé à la solution Oracle Clinical Suite (e-CRO)]

* Jean Marimbert, reconduit pour 3 ans, comme D.G. de l'Afssaps  : voir sa nomination en Février 2004

Relation Client

* E-MEDICIS, un nouveau service pour améliorer l'observance
[Analyse : une initiative bienvenue - tant l'observance est mauvaise en France- imaginée par des jeunes diplômés ; le rappel (courtois) peut se faire par texto, e-mail ou appel téléphonique, selon des forfaits à partir de 3 € par mois (soit 10 appels téléphoniques maxi ou des e-mails illimités)]

* La CNAMTS va encadrer le métier des DAM (délégués de l'assurance maladie)
[Analyse : les DAM qui sont chargés de transmettre la bonne parole de l'Assurance Maladie aux prescripteurs (sur-prescriptions, profils, rappels réglementaires, économiques et légaux...) et dont le nombre devrait passer de 700 actuellement à environ 1 200 d'ici 2009, étaient à l'origine essentiellement des personnels (volontaires) de la CNAMTS en fin de carrière ; leur efficacité, comme celle des VM, a été démontrée, mais leur reconnaissance paraît devoir être encadrée (classification et déroulement de carrière) et surtout leur profil et formation, améliorés, sous peine d'un rejet à terme (en parallèle avec la mauvaise réputation générale des médecins-conseil des caisses auprès des prescripteurs)]

ORACLE maintient sa politique de développement séparé de ses acquisitions
[Analyse : contrairement à SAP qui refond complètement son socle technique, Oracle annonce les versions n+1 de ses applicatifs CRM et BDD, sous les noms de Oracle e-business Suite 12, PeopleSoft Enterprise 9.0, JDEdwards EnterpriseOne 8.4 et Siebel CRM 8 ; l'évolution est donc progressive (en parallèle avec la nouvelle offre globale, appelée Fusion, pour les entreprises qui veulent changer complètement)... Nouveautés : la brique décisionnelle de Siebel CRM Analytics (qui a fait sa réputation) migre sur une plate-forme multistandard (IBM, SyBase, MS SQL, Terradat) autonome, un avantage pour les Labos clients de Cégédim, et l'outil de reporting de Siebel a été choisi pour remplacer les 4 briques semblables concurrentes, un avantage vs. la concurrence]

* REPSCO reprend CIDER SANTÉ dans un contexte économique défavorable pour les prestataires de visite médicale, pour un prix «symbolique»
[Analyse : Repsco est un spécialiste du recrutement (Metagogie) et de la prestation de la VM et de la promotion de médicaments auprès des pharmaciens (Ilane) ; Cider, prestataire concurrent, avait été déjà repris par l'Allemand Pharmexx en Novembre 2005, une opération hasardeuse dans un marché en consolidation (considérablement accentuée en 2006, suite aux contraintes de la tutelle sur la VM)]
                 + Avril 2007 : Cider Santé, qui emploie encore plus de 300 personnes (essentiellement des VM), s'achemine vers la liquidation judiciaire, après plusieurs années de pertes croissantes, une reprise manquée par Pharmexx et une fusion avec Repsco qui l'a vidé de sa clientèle restante sans recapitalisation

Internet en Santé

* Le LEEM ouvre un site Internet Web 2.0, avec Blog, dédié à la campagne électorale présidentielle, www.2007prioritesante.com
[Analyse : l'objectif est de favoriser dialogue et prises de positions, dans un contexte où, malheureusement, les programmes des candidats sont timorés et squelettiques, alors que les questions de santé devraient être au premier plan du débat, ne serait-ce qu'au vu de l'enveloppe financière, supérieure au budget de l'État, et au nom du gestionnaire principal, toujours l'État (les partenaires sociaux n'ayant aujourd'hui qu'un rôle d'appoint) ; le Leem propose 10 motions pour re-dynamiser le secteur en France, qui méritent d'être approfondies ; ajoutons-en une 11ème : que l'industrie Pharma (au sens large) soit enfin considérée par les pouvoirs publics comme un maillon incontournable et indissociable de la chaîne de soins (par exemple : que les programmes d'observance des Labos soient naturellement agréés par la Loi, et non renvoyés aux calendes sur fond de suspicion des groupes radicaux de patients]

SEARCHMEDICA, un moteur de recherche 100 % médical réussi
[Analyse : c'est une plate-forme initiée par l'hebdomadaire spécialisé Britannique Pulse en Grande Bretagne, puis développée aux USA et bientôt en Espagne, et parrainée par le groupe CMP Medica (le Quotidien du Médecin, etc.) en France (Pulse appartient au groupe CPM) ; la recherche s'effectue, soit sur les sites sélectionnés par un comité de médecins experts, soit sur l'ensemble du Web, et s'améliore incrémentalement par la contribution active des praticiens utilisateurs, selon le principe du Wiki (comme Wikipedia) ; les résultats sont classés par catégories : formation, recommandations, information Patients, etc. ; site ouvert à tous, en phase d'évaluation, puis restreint aux seuls médecins ; parallèlement, un autre moteur de recherche en Santé en Anglais, Medstory, en version bêta d'une start-up Américaine, à la fois Professionnel et Grand-Public, qui renouvelle radicalement le concept (filtres thématiques, clustering, pertinence graphique, fils RSS), vient d'être acquis par Microsoft...]

* ETSAD (Évaluation des Technologies en Santé pour l'Aide à la Décision), nouveau site de la FHF portant sur les dispositifs médicaux
[Analyse : un site bienvenu d'informations scientifiques et techniques sur les dispositifs innovants ou à fort impact et les procédures diagnostiques et thérapeutiques, comprenant une base de données actuellement 230 fiches technologiques issues des rapports d'évaluation de 2003 à 2006 par les agences de santé internationales reconnues ; financement du projet : HAS, INCa et CNAMTS (avec pour chaque dispositif médical, sa prise en charge)... en plus, un fil d'actualités et un forum (peu actif)]

Chiffres Clés de Pharmaclient

* 11% de prescriptions en DCI par les médecins en France
[Analyse : c'est une progression sensible, depuis 1% à mi-2002, mais il faut relativiser... la prescription concerne davantage les MG (12%) que les spécialistes (5%), et surtout certains MG, plus réguliers (30%) et dans le cadre des produits du répertoire des génériques]

Gadgets de l’e-humain

* Des ordinateurs portables contrôlés à distance, par PROJECTEVROS
[Analyse : Alcatel-Lucent annonce pour fin 2007 une solution élégante pour l'administration en continu des postes nomades ; le ProjectEvros est associé à une PC-card (modem 3G, processeur, une batterie, un OS Linux -ce qui en fait un ordi dans l'ordi- et même un GPS) et se comporte comme un téléphone mobile dans l'ordinateur portable, pour accès aux données, cryptage-décryptage, sécurité intrusive, localisation antivol, et actualisation ; seul inconvénient, nécessité d'un abonnement GSM spécifique, ce qui incrémente le coût et limite la cible aux matériels stratégiques]

Divers

* Des dents générées par bio-ingénierie, une première dans Nature Methods
[Analyse : des chercheurs japonais ont réussi, chez la souris, à re-former in situ des dents morphologiquement et fonctionnellement normales à partir de cellules épithéliales issues d'un bourgeon dentaire d'une incisive... une avancée importante dans la reconstitution biotechnologique d'organes vitaux devenus défectueux ou mal formés]

Vous pouvez recevoir la Newsletter mensuelle de Pharmaclient par e-mail !
Gratuitement à la fin de chaque mois
Merci de vous inscrire dans le formulaire CONTACT


Actualisation / Updating: Jan 15 2017